Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 29 août 2014 - 18:02  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Battle For Wesnoth
(Article écrit par Xavier Bodenand - janvier 2007)


The Battle For Wesnoth est un jeu freeware, développé à l'origine par David White mais qui a progressivement réuni autour de lui toute une communauté de programmeurs, d'artistes et de joueurs bien sûr ! Il s'agit d'un jeu de stratégie en tour par tour, jouable seul ou à deux et qui a pour cadre un univers médiéval-fantastique (heroic fantasy diront les anglophones). Ce test s'appuie sur la version 1.1.14 sous MorphOS avec un Pegasos G3 et 256 Mo de mémoire, mais comme le jeu est Open Source, des versions pour de nombreuses plates-formes existent, notamment pour AmigaOS 4.

Battle For Wesnoth

Installation

D'abord, il faut télécharger la grosse archive : pour MorphOS, AmigaOS 4 ou autres sur le site officiel www.wesnoth.org/.

L'installation se fait automatiquement, donc il ne reste plus qu'à cliquer sur la jolie icône pour plonger dans le monde de Wesnoth. Le jeu propose un tutoriel qui permet d'apprendre les bases très facilement, un mode campagne (solo) et un mode multijoueurs (via le net).

Battle For Wesnoth

Les maîtres de l'univers

Le principe du jeu est simple : il s'agit d'accomplir une mission en un nombre de tours donné. Les missions sont de plusieurs types mais le plus souvent il s'agit d'amener un personnage à un endroit de la carte ou de tuer un chef ennemi. Cependant, des rebondissements existent à mesure de l'exploration de la carte et la mission de départ peut se doubler d'autres buts à atteindre, relançant l'intérêt sur des missions longues. Il y a également des bonus dispersés ça et là (un coffre contenant de l'or dans un donjon, un village qui vous permet de recruter des ondins, etc.), ce qui pousse le joueur à une exploration plus poussée des cartes.

Battle For Wesnoth Battle For Wesnoth

Dans certains cas, vous aurez également à faire des choix, ce qui peut avoir des conséquences plus ou moins importantes (gain ou perte d'un allié par exemple) et modifier le déroulement de la campagne. En outre, cette liberté rend le jeu non-linéaire et en plus de nous imerger dans un univers somme toute assez classique avec ses humains, ses elfes, ses nains, ses orques, ses morts vivants, etc., donne au joueur la sensation d'écrire l'histoire de Wesnoth. On sent que les concepteurs ont tenu à créer un fond de jeu consistant, avec des personnages héroïques, des situations épiques et une chronologie suivie de leur univers. Même si on est loin de la densité d'autres jeux comme Mark Of Chaos qui récupère l'univers de Warhammer, c'est toujours plus développé qu'un Knights And Merchants par exemple et c'est appréciable.

Alea jacta est

Les mécanismes du jeu sont assez vite assimilés. Vous dirigez un chef de guerre et ses troupes, recrutées au fur et à mesure. Parfois vous serez également accompagnés de héros. Chaque unité est définie par un certain nombre de caractéristiques (points de vie, nombre et force de ses attaques selon son arme) et dispose d'un nombre de points de mouvement (la carte est constituée d'hexagones) et peut combattre une fois par tour ; une fois que toutes vos unités ont joué, c'est à l'adversaire et ainsi de suite.

Mais peu à peu les subtilités apparaissent. Cela va du très classique (déplacement plus ou moins facile en fonction du terrain, celui-ci offrant une protection plus ou moins importante selon sa nature) au plus original (bonus/malus en fonction de la période du jour et de l'affiliation (loyal/chaotique), choix entre armes à distance et armes de corps à corps pour la plupart des unités) qui font que l'on se prend vite au jeu justement, à élaborer des combinaisons en fonction des forces et faiblesses de chaque unité.

Battle For Wesnoth Battle For Wesnoth

Il y a également un petit aspect de gestion car ces unités, il faut bien les recruter et là comme partout, le nerf de la guerre, c'est l'or. Pour cela il faut conquérir des villages qui vous rapportent à chaque tour un certain nombre de pièces d'or pour entretenir et augmenter votre armée. De plus, une unité qui finit son tour dans un village voit sa vie restaurée de 8 points, ce qui est appréciable. En campagne, vous gagnez également de l'or si vous complétez la mission en moins de tour que le nombre alloué. A vous de gérer votre petit pécule.

Et puis il y a l'expérience. Ah l'expérience ! La base même de tout grobilisime, le but inavoué de tout joueur - qui pourrait résister, en effet, à l'idée de faire encore un ou deux combats, histoire de voir ce que ça fait quand on passe un niveau ? Peu de monde, et surtout pas les joueurs d'Eye Of The Beholder, de Final Fantasy ou de Diablo, pour ne citer qu'eux ! Vos unités gagnent donc ces précieux XP (points d'expérience pour ceux qui ne suivent pas) en combattant eu surtout en tuant une unité ennemie.

Passé un certain seuil, il sera possible de faire évoluer vos unités. Vous aurez la plupart du temps le choix entre deux évolutions possibles, chacune avec ses avantages et ses inconvénients (plus d'attaques par tour ? meilleur à distance ? au corps à corps ? à vous de choisir !), ce qui contribue encore à la variété et au renouvellement des stratégies à mettre en place. Et en plus, le fin du fin... il est possible de rappeler les unités d'un scénario à l'autre au cours de la même campagne. De quoi se consituer ainsi un petit détachement de grognards. :)

Un peu de technique

Au niveau de la réalisation, le jeu est très agréable. Les graphismes en 2D sont clairs et fins que ce soit pour les unités, les cartes ou les petites séquences de dialogues. Les musiques sont sympathiques quoiqu'assez répétitives et les bruitages sont corrects. La vitesse de jeu est limite par contre, du moins sur ma configuration (Pegasos G3), il est donc conseillé de désactiver certains effets pour gagner en rapidité. Il semblerait également que le jeu soit assez gourmand en mémoire puiqu'il lui arrive de temps à autre de quitter brutalement pour revenir sur le bureau. Heureusement, une sauvegarde automatique est faite à chaque tour, ce qui évite à ces coupures d'être trop pénibles.

Nom : Battle For Wesnoth.
Développeurs : David White et divers contributeurs.
Genre : stratégie/RPG.
Date : 2006 (date originelle : 2002).
Configuration minimale : MorphOS ou AmigaOS 4, PowerPC G3, 256 Mo de mémoire.
Configuration souhaitée : MorphOS ou AmigaOS 4, PowerPC G4, 512 Mo de mémoire.
Licence : GPL.
Prix : gratuit.

NOTE : 8/10

Les points forts :

- Gratuit !
- Prise en main rapide.
- Des niveaux de difficulté variés.
- Une très grande durée de vie par le nombre de campagnes et le mode multijoueurs.

Les points faibles :

- Un univers très classique et qui demande encore à s'étoffer.
- Des musiques un peu moyennes.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]