Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 20 novembre 2017 - 12:49  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité : L'Amiga chinois
(Article écrit par Fabian Jimenez et extrait de www.cais.com - octobre 1997)


Note : traduction par Vincent Bouvelle.

A la mi-octobre, j'ai eu l'opportunité de visiter les locaux de Regent Electronic Corporation (REC) à Piscataway, New Jersey, pour une démonstration de leur Wonder TV A6000. Regent est une filiale de Lotus Pacific Inc. qui a causé un remue-ménage récemment quand elle a annoncé son projet de fabriquer et vendre des set-top boxes à base d'Amiga. La démonstration a été faite par un dirigeant de la société, David J. Fei (ici en photo), et de l'ingénieur Ted Zhang.

David Fei
David Fei

Le développement du Wonder TV A6000 commença par une annonce il y a environ deux ans, avec Escom, alors détenteur des droits de l'Amiga, concernant son accord à vendre les droits et l'utilisation de la technologie Amiga à Tianjin Family-used Multimedia Co. (TFM, également connu sous le nom "NewStar") pour le marché asiatique. Après une série de rachats, le développeur du Wonder TV A6000, Rightiming Corporation, a été absorbé par Regent Electronics. Cette suite de rachats a causé pas mal de confusion au sein de la communauté Amiga (et chez Gateway 2000), surtout quand REC est arrivé avec son communiqué de presse début juillet, annonçant ses projets. Cet article n'abordera pas la dispute entre REC et Gateway 2000.

Wonder TV A6000

L'idée d'un Wonder TV A6000 n'est pas nouvelle. On a tous entendu, depuis longtemps, des rumeurs à propos de sociétés voulant créer des set-top boxes à base d'Amiga, la plus sordide étant celle avec VIScorp. Le Wonder TV A6000 est, cependant, conçu pour réellement offrir un tel produit sur le marché. Contrairement à VIScorp, REC vise directement le marché des consommateurs chinois en présentant le Wonder TV 6000 en tant qu'appareil pour l'éducation et l'Internet. La set-top box de VIScorp devait être une boîte destinée à la télévision par câble et distribué seulement par les entreprises de ce secteur. Le Wonder de REC est une machine "multiusage" qui permet par exemple la lecture de vidéos MPEG, de CD karaoké, de CD audio, le lancement de jeux Amiga, et aussi de pouvoir envoyer et recevoir des télécopies. Le développement du Wonder TV 6000 est situé dans le New Jersey, ce qui est également un gage de qualité. Une multitude de talents Amiga des environs ont été employés par REC.

Physiquement, le Wonder TV A6000 n'a pas un aspect courant pour les amigaïstes typiques. Vu de l'extérieur, il ressemble plus au CDTV. A l'intérieur, le Wonder est plus proche d'une CD32 étendue. On doit cependant analyser le marché ciblé et son but pour comprendre le potentiel qu'a cette machine pour entrer sur le marché des consommateurs chinois. Le Wonder a, en standard, la capacité d'utiliser des claviers PC, de jouer des CD MPEG, et dispose de deux entrées microphones ; ces options sont très prisées par les amigaïstes aujourd'hui qui seraient prêts à payer pour les avoir.

Wonder TV A6000

Wonder TV A6000

Pourquoi cette société n'a-t-elle pas préféré commercialiser une machine à base de composants PC ou de WebTV ? La première option souffre d'un problème de prix de vente et la seconde pose des problèmes avec les organismes de contrôle gouvernementaux. L'état du marché chinois ressemble plus au marché de l'informatique des États-Unis du milieu des années 1980, et le marché de l'informatique familiale chinois est en train d'exploser. Cependant, le prix des PC classiques est bien trop élevé pour le consommateur chinois. David nous a expliqué que le Wonder TV était dans la fourchette de prix de la majorité des classes moyennes chinoises. Le Wonder TV A6000 permet aux foyers chinois d'économiser le prix d'un écran VGA, car ils peuvent utiliser leur propre télévision, et les statistiques montrent que de plus en plus de citoyens des métropoles chinoises possèdent une télévision couleur.

Les appareils à base de WebTV souffrent de la nécessité de se connecter à un serveur pour fonctionner. Il y a des fournisseurs Internet en Chine, mais ils sont contrôlés directement par le gouvernement chinois pour des raisons sociales évidentes. L'avantage du Wonder TV A6000 est qu'il peut se connecter à n'importe quel fournisseur d'accès à Internet. On ne sait pas si le gouvernement chinois autorisera un jour l'utilisation de FAI étrangers. REC a réussi à contourner ce problème.

David m'a expliqué que REC avait travaillé étroitement avec plusieurs sociétés chinoises pour fournir un service appelé "quasi-vidéo à la demande". Il offrira au consommateur la capacité de programmer le moment auquel il voudra regarder un programme. Pour atteindre ce but, REC développe une technologie à base de modem par câble, pour inclure cette caractéristique dans les versions futures du Wonder. David nous affirme que REC a les contacts et relations nécessaires pour obtenir toutes les autorisations du gouvernement chinois. Ces contacts ont permis à REC de faire un appel d'offre à plusieurs grandes sociétés chinoises pour produire en série ces set-top boxes basés sur les puces et la technologie du Wonder TV A6000.

Alors ? Ça ressemble à quoi ? Est-ce vraiment un Amiga ?

Oui, c'est bien un Amiga, et il fait même très bien ce qu'on attend de lui. Comme expliqué plus haut, cette carte AGA avec processeur 68020 (68030 optionnel) ne va pas vraiment bouleverser les utilisateurs d'Amiga. Cependant, dans la démo à laquelle j'ai assisté, le Wonder TV faisait tourner les programmes Amiga sans aucun problème. REC est en pourparlers avec plusieurs sociétés de logiciels Amiga pour vendre leurs produits sur le marché Chinois. Aucun nom pour le moment, désolé ! Elles ont aussi leurs propres sociétés en Chine et nous promettent de livrer les logiciels au moment de la sortie du Wonder TV A6000.

Quand vous mettez l'appareil sous tension, vous avez droit à un écran de démarrage similaire à celui de la CD32 qui charge le CD. Le Wonder TV sera également capable d'utiliser les disquettes pour Amiga ainsi que des disques durs. Il gérera en natif les périphériques IDE comme les disques durs et le lecteur de CD 4x installé par défaut.

Après le démarrage, l'utilisateur se retrouve face à un menu comme sur la photo suivante (désolé pour la mauvaise qualité). Les options sont : Setup (configuration), Education (éducation), Amiga Fax (envoi/réception de télécopies), Help (aide), Reboot (redémarrage), CD MPEG (lecture de CD MPEG), Office (une suite bureautique), Gameland (un espace de jeu) et bien sûr Internet (accès à Internet). C'est à travers ces options que l'on pourra faire tourner les applications REC intégrées ou celles du monde Amiga. J'ai vu tourner plusieurs jeux Amiga connus, mais la liste des titres prévus n'est pas encore définitive, c'est pour cela que je préfère ne citer aucun nom, tout changement étant encore possible.

Wonder TV A6000

Pour l'accès à Internet, REC a décidé d'utiliser sa propre pile TCP/IP et ses propres clients Internet. Ces clients sont fonctionnels et n'utilisent ni MUI, ni les gadgets ClassAct. Comme vous vous en doutez, ces clients ne sont pas encore aussi robustes, ni aussi intéressants que ceux que nous utilisons tous. IBrowse, AWeb et YAM sont bien plus sophistiqués. La navigation Internet sur un écran haute résolution en PAL n'est pas ce qu'il y a de plus confortable. Le marché chinois en fera parfaitement son affaire. Il y a même des clients Internet pour les jeux "Mahjong" ou "War of Four".

La sortie du Wonder TV A6000 est prévue pour la fin de l'année 1997 en Chine. Le nouvel an chinois correspond habituellement à la fin janvier/début février, ce qui donnera à REC plus de temps pour faire des profits. Le prix final n'a pas encore été fixé, mais il faut vous attendre au prix d'un Amiga 1200. Pour l'heure, le Wonder TV A6000 ne sera disponible que sur le marché asiatique, mais il n'est ni multilangage, ni multistandard vidéo (PAL/NTSC). Entre autres, REC a dû modifier AmigaOS pour gérer les caractères Unicode chinois et coréens.

Après une petite démo et une discussion rapide, c'était l'heure pour moi de rentrer à Washington. Je voudrai remercier David J. Fei, Regent Electronic et Lotus Pacific pour m'avoir autorisé à voir ce Wonder TV A6000, malgré toute la controverse dont il fait l'objet. J'espère de tout coeur qu'ils atteindront leurs objectifs, et j'espère qu'un jour un tel appareil pourra être disponible dans le monde entier, pour le plaisir des utilisateurs d'Amiga. Je suis également heureux que l'Amiga soit présenté à une toute nouvelle communauté, là où d'autres se sont plantés. L'Amiga continue de vivre !


[Retour en haut] / [Retour aux articles]