Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 17 mai 2022 - 00:19  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Programmation
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test d'Alfred Chicken
(Article écrit par Seb et extrait de Joystick - octobre 1993)


Alfred le poulet n'a rien d'un roi de la basse-cour. Son allure ridicule n'impose rien, ses plumes ne brillent pas, il a tout du perdant. Pourtant, Alfred va faire preuve d'un grand courage. Du haut de ses frêles petites pattes, il va parcourir de nombreuses régions, affronter toutes sortes de dangers et d'ennemis pour délivrer des poulettes enlevées par les forces maléfiques de la campagne.

Alfred Chicken

Saute poulet, saute !

Alfred Chicken est divisé en plusieurs mondes différents, eux-mêmes divisés en plusieurs tableaux. Chaque monde dispose de ses propres décors aux ambiances variées, mais toujours un peu tarées, car surdimensionnées. A moins qu'Alfred Chicken ne soit un poulet nain, microscopique même. Notre héros crétin bondira et tentera de voleter au milieu des verres et des pailles, des jouets d'enfant, des livres, de montagnes de fromage, ou encore dans des décors pleins d'engrenages et de machines étranges.

Les graphismes du jeu, aussi bien pour les décors que pour les sprites, sont simplistes à l'extrême. Les couleurs sont criardes et chaque objet n'en contient qu'un petit nombre. Le résultat visuel est assez déroutant, à l'heure où les jeux sont tous de plus en plus beaux. Mindscape, apparemment, a fait le choix de privilégier le concept du jeu et son intérêt, plutôt que de s'attarder sur la création de graphismes poussés. Alfred Chicken, pourtant, n'en aurait été que plus intéressant.

Alfred Chicken

Dans chaque tableau, Alfred doit découvrir et détacher un certain nombre de ballons planqués un peu partout pour passer au niveau suivant. Il devra bondir d'une plate-forme à l'autre, rebondir sur des ressorts pour monter encore plus haut, agir sur des interrupteurs pour ouvrir des passages ou pour faire apparaître des blocs qui lui permettront d'aller toujours plus loin. Bien sûr, chaque niveau grouille de monstres, de sales bêtes qui tuent Alfred au moindre contact. De nombreux pièges sont là également pour arrêter le poulet dans sa glorieuse quête : pics qui sortent du sol, bombes, murs qui se déplacent et autres boules toutes de pointes vêtues.

Rapidement, les tableaux se transforment en de véritables labyrinthes, le joueur doit mémoriser par où il est passé, où il doit se rendre ensuite, jongler avec les passages secrets et les boutons poussoirs qui ouvrent des routes, mais en ferment d'autres. Cela tourne au casse-tête, c'est justement ce qui tient le joueur accroché à la manette.

Alfred Chicken

Un cri de poulet dans la nuit de la basse-cour

Malgré son aspect ringard et vieillot, Alfred Chicken est absolument efficace, et passionne rapidement : l'envie de découvrir les nouveaux tableaux et les autres mondes se fait forte. Techniquement, Alfred Chicken est assez faiblard, hormis les défilements qui sont suffisamment fluides et rapides. Les graphismes ne sont pas terribles, les sons inintéressants, les musiques variables mais dans l'ensemble tout à fait acceptables ; reste la maniabilité qui est irréprochable, et l'intérêt du jeu, donc, qui surprend agréablement.

Alfred Chicken

De toute façon, les fans de jeux de plates-formes apprécieront, Alfred Chicken a tous les ingrédients qu'il faut pour contenter ceux qui ne ratent aucun jeu du genre. Loin d'être un titre essentiel à posséder absolument, Alfred Chicken mérite tout de même sa place au milieu de vos plus belles boîtes de jeux.

Nom : Alfred Chicken.
Développeurs : Twilight.
Éditeur : Mindscape.
Genre : jeu de plates-formes.
Date : 1993.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 1 Mo de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 6,5/10.

Les points forts :

- Le principe du jeu, et le personnage principal Alfred le poulet, sont tout à fait dignes d'intérêt. Le jeu vous amusera, et Alfred avec sa tronche de crétin, vous fera rire.
- L'agencement des tableaux et des pièges est bien conçu, la progression de la difficulté est réussie.

Les points faibles :

- Vraiment, les graphismes font penser à des vieux jeux sur machines 8 bits, l'Amiga a prouvé qu'il savait faire beaucoup mieux.
- Les bruitages sont quasi-inexistants, on aurait aimé entendre plus de cris de poulets.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]