Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 21 novembre 2017 - 07:25  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : A570 et A690
(Article écrit par Oliver Hannaford-Day - juin 2003)


Présentation matérielle

L'A570 est un lecteur de CD simple vitesse pour A500 et A500+. Il fut lancé par Commodore en 1992. Il dispose de la même PROM (mémoire morte non réinscriptible et programmable une fois) que celle utilisée par le CDTV au démarrage. Cela lui procure donc la même image de démarrage que le CDTV, avec notamment celle du lecteur CD audio et de l'économiseur d'écran.

A570

L'A570 se connecte au port d'extension 86 broches qui se trouve sur le côté gauche des A500/A500+ et est alimenté par sa propre alimentation. Cette dernière est identique à celle de l'Amiga 500. D'ailleurs, le CD ne fonctionnera que si la machine est alimentée, et inversement. A l'arrière, on trouve deux entrées et deux sorties audio (gauche et droite). L'entrée audio connecte l'A500 au lecteur CD et la sortie se connecte au moniteur (ou aux enceintes).

Sur la façade avant, on trouve le bouton de contrôle du volume audio (en bas à gauche). Comme on peut s'en douter, celui-ci ajuste le volume de vos écouteurs. Par contre, le volume pour les connecteurs arrière ne peut pas être changé car ils sont destinés à être branchés sur un moniteur ou des enceintes, eux-mêmes disposant d'un dispositif pour amplifier le son. A gauche du bouton de contrôle audio est placée une prise casque. C'est une prise de type large car, d'une part, c'était un type que l'on retrouvait sur les chaînes Hi-Fi de l'époque et, d'autre part, on pouvait y mettre un adaptateur vers une prise plus petite (un adaptateur inverse, c'est-à-dire vers une prise large, est beaucoup plus difficile à trouver).

A570

Sous le lecteur CD, à droite, se trouvent des fentes (allant du centre vers la droite) qui débouchent sur la LED d'alimentation (verte) et la LED de lecture (orange). A noter que si l'A500 est allumé alors que le lecteur CD est éteint, la LED d'alimentation restera éteinte.

Installation et compatibilité

L'A570 ne vous donnera pas une compatibilité à 100% avec les titres CDTV. Cela pour un certain nombre de raisons. C'est surtout dû au fait qu'il n'est qu'un périphérique d'extension et non une machine complète. Par exemple, le CDTV dispose d'un emplacement pour carte mémoire, ce que l'A570 n'a pas. Donc, si un programme CDTV a accès à cette mémoire, il ne fonctionnera pas avec un A570.

Le prix de vente de l'A570 était de l'ordre de 2500 FF (jusqu'à décembre 1993) mais a ensuite chuté à 850 FF quand la CD32 a remplacé le CDTV. Son achat fut même couplé avec trois titres CDTV.

Côté installation, la procédure est toute simple. Il n'y a pas de logiciel/pilote à installer et la lecture du manuel n'est pas requise (je n'en ai pas eu besoin personnellement). Il y a des programmes freewares, disponibles sur les sites de DP, qui vous permettent de lire des CD audio à partir du Workbench avec l'A570 ou le CDTV.

L'A570 a aussi un port d'extension à l'arrière. Il a été ajouté pour la même raison que sur CDTV : pouvoir étendre l'interface CD en une carte SCSI standard. Cela est idéal pour l'ajout d'un disque dur. Les constructeurs Amitrix et Vector ont d'ailleurs utilisé cette extension pour proposer respectivement leur SCSI-TV/A570 et Falcon 570.

SCSI-TV Falcon 570
Le SCSI-TV et le Falcon 570

L'A570 a enfin un connecteur interne pour l'ajout de mémoire. Jusqu'à deux Mo de mémoire Fast peuvent y être insérés.

Il est intéressant de noter que l'A570, qui est pour A500/A500+, a été lancé à une période où ces deux ordinateurs n'étaient plus fabriqués. C'est un choix étonnant de la part de Commodore. A sa décharge, on pourra dire que le parc d'A500/A500+ se comptait alors en millions et que ces machines avaient droit elles aussi à un système avancé de stockage.

L'A690

L'A690 est le nom initial de l'A570, durant sa phase de développement.

A690

Commençons d'abord par quelques informations préliminaires sur le nommage des périphériques chez Commodore. Le nom d'un périphérique prend une partie de la dénomination de la machine cible (A5** pour un périphérique pour Amiga 500, A2** pour l'Amiga 2000, etc.). A cela s'ajoute un numéro en fonction du type d'extension (**90 pour une carte SCSI, **5* pour une carte mémoire (le dernier "*" étant pour le nombre de Mo : 2, 4, 8), etc.). Cela donne donc des périphériques avec des noms comme A2090 (carte SCSI pour Amiga 2000), A590 (carte SCSI pour Amiga 500), A4090 (carte SCSI pour Amiga 4000), et autres.

Mais il y eut une erreur. L'extension CD pour l'A500 se dénomma A690, que l'on pourrait prendre pour une carte SCSI pour Amiga 600, mais qui ne l'est pas. Pourquoi ce nom ?

A690 A690

Quand le développement de ce lecteur de CD a débuté, l'Amiga 600 était encore inconnu (tout du moins par les personnes travaillant sur l'A690), et le nom de "A690" a été choisi. Ensuite, l'Amiga 600 a été annoncé et le nom d'A690 devait être changé. A ce moment précis, les A690 étaient peu nombreux, quelques-uns étaient en démonstration lors de salons Commodore ou bien donnés à des développeurs tiers.

L'A690 était donc dans une phase avancée de son développement quand le changement de nom fut opéré. Ainsi, il n'y a pas beaucoup de différences entre une carte mère d'A690 et une d'A570, ni même entre les deux boîtiers. La principale différence est l'ajout d'une batterie à côté de la ROM reprogrammable de l'A690 qui contient la partie logicielle (pilote CD, code pour l'Auto Config, écrans style CDTV...). Cette batterie peut être utile pour soit reprogrammer la puce, soit pour garder les informations quand l'A690 est éteint. De plus, dans le prototype ci-dessous, l'emplacement pour la carte mémoire (CN2) n'a pas le connecteur DIL 40 broches peuplé. A part ces petites choses, il est identique à l'A570.

A690

L'A690 est rare. Deux de ces périphériques sont apparus sur un site d'enchères en ligne en février 2003 mais les deux ne semblaient pas en état de fonctionner (serait-ce à cause d'une perte de données de la ROM ?).

Nom : A570 (et A690).
Constructeur : Commodore.
Genre : lecteur de CD.
Date : 1992 et 1991.
Prix : 2500 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]