Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 30 septembre 2020 - 06:11  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Pubs pour matériels
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de The Spy Who Loved Me
(Article écrit par Olivier Kaa et extrait de Joystick - novembre 1990)


Bond, my name is Bond... Dom.. Je joue chez Domark...

Spy Who Loved Me

Un dangereux malade du nom de Karl Stromberg a volé deux sous-marins, un russe et un britannique. Les hautes autorités vous ont contacté, monsieur Bond, pour partir en mission spéciale, à la recherche des engins. Mais l'administration étant ce qu'elle est, on vous a collé un autre espion qui devra suivre l'aventure à vos côtés. Son nom : Anya, Son sexe : blond et très féminin, sa nationalité : soviétique. Vous voilà désormais avec le devoir de protéger l'espionne, en même que de réussir votre mission.

En cinq étapes d'action diverses, vous allez vivre toutes les aventures dont rêve un 007 en allant d'abord à votre hôtel d'où partira un bateau qui vous emmènera ensuite sur une route sur laquelle vous pourrez entrer dans un camion aménagé pour acheter des options et réparer votre voiture. De là, votre voiture étant devenue amphibie, vous devrez vous rendre à Atlantis par les voies sous-marines.

Spy Who Loved Me

Mais mais mais, le temps passe et Karl Stromberg continue ses méfaits : il vient de voler un troisième sous-marin (américain celui-ci). Votre devoir sera donc de libérer les équipages retenus prisonniers dans les trois sous-marins. Juste après, il faut vous attaquer à Karl Stromberg, trônant dans la salle de contrôle dont les lourdes portes blindées vous en empêchent l'accès. Ce n'est rien, il suffit de piquer une tête nucléaire d'un des missiles du sous-marin et de faire sauter la porte.

Damned, c'est trop tard, Karl Stromberg s'est échappé en emportant Anya et en programmant le sous-marin russe et britannique. Ces derniers se dirigent dangereusement vers New York et Moscou. Vous allez nous reprogrammer tout ça, hein James ? Et qu'est-ce qu'ils foutent au QG pendant ce temps-là ? Eh bien ils ont décidé de faire sauter Atlantis, la ville sous-marine dans laquelle Karl Stromberg a emmené Anya. Il vous reste une petite heure pour la sauver avant que tout ceci ne redevienne poussière.

Spy Who Loved Me

Comme vous pouvez le constater, c'est une aventure mouvementée que vous allez vivre, ne vous laissant que rarement le temps de souffler. B... bonne chance. Je vous souhaite b... bonne chance.

Vu de haut, vous contrôlez le minuscule sprite vous servant occasionnellement d'engin à la manette ou au clavier. Durant le parcours routier, vous devez ramasser des tokens qui vous serviront plus tard à acheter des options, vous devez également éviter les flaques d'huile, d'eau et les passants qui ont la fâcheuse manie de se jeter sous vos roues.

Vu la taille des sprites, les programmeurs ont pu se permettre de nous offrir un tas de petites animations sympathiques, allant des piétons qui traversent la route en courant, aux explosions diverses que vous subirez. Chaque action est symbolisée par un bruitage souvent numérisé, et une musique rapide et stimulante vous suivra durant toute l'aventure.

Spy Who Loved Me

Sur le côté gauche de votre écran, une minuscule bande d'un centimètre environ vous servira de plan de route. The Spy Who Loved Me est un jeu à pratiquer lentement, vu que votre énergie ne baisse considérablement que lorsque vous sortez de la route, et une fois votre barre d'énergie à zéro, vous vous retrouvez au début du niveau.

Hyper-chargé au niveau graphisme, avec une animation fluide et rapide, ce jeu d'aventure/arcade a tout pour plaire.

Nom : Spy Who Loved Me.
Développeurs : The Kremlin.
Éditeur : Domark.
Genre : jeu d'action multigenre.
Date : 1990.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 249 FF.

NOTE : 7/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]