Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 16 janvier 2022 - 10:52  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Programmation
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité : Les futurs succès de 1993 (deuxième partie)
(Article écrit par Derek De La Fuente et extrait de Joystick - mars 1993)


Suite de notre série sur les futurs succès ludiques que préparent les éditeurs sur Amiga.

Prehistoric 2 (Titus)

Titus récidive et s'apprête à vous faire voyager dans le temps ne seconde fois. Vous allez encore prendre la peau de cet être, mi-homme mi-bête affamée, qui avait traîné sur les écrans de Prehistorik.

Prehistorik 2
Prehistorik 2

Cette fois encore, il devra se battre pour récupérer de la nourriture, un gorille géant habillé en rappeur lui a dérobé tout le contenu de son garde-manger. C'est donc le prétexte d'une aventure où vous traverserez la jungle, les montagnes et toutes sortes de souterrains, pour enfin atteindre le repaire du voleur de bouffe. S'il y avait une charte du jeu de plates-formes, Prehistorik 2 répondrait très certainement à tous les critères nécessaires pour entrer au club. Tout y est : personnage bondissant et armé frappant sur tout ce qui bouge, nombreux ennemis différents, options, bonus, passages secrets, en bref, la totale. Ajoutez alors des cartes de niveaux gigantesques que le joueur devra explorer de long en large et vous aurez une bonne image de Prehistorik 2.

Les graphismes sont très soignés, colorés et les sprites animés avec finesse et humour. De plus, un défilement en deux plans rajoute de la profondeur à l'action, un dessin en fond, fixe, se voit superposer les sprites et les éléments du décor. L'effet est superbe, l'arrière-plan apparaissant au gré des ouvertures, entre deux fourrés, derrière les arbres.

Prehistorik 2
Prehistorik 2

Le fonctionnement de l'énergie du personnage est tout fait original, et fait entrer le concept de vengeance. Si un ennemi vous touche, vous perdez un coeur qui est une fraction de vie, et des os volent dans les airs, atterrissant partout à l'écran et à proximité. Si le joueur réussit à récupérer tous les os, il regagne son énergie ; mais s'il tue celui qui lui avait piqué l'énergie, il regagne un coeur. Prehistorik 2 sur PC est déjà très amusant, mais la version Amiga devrait être encore plus intéressante, notamment grâce à son défilement continu et parfaitement fluide.

Litil Divil (Gremlin)

Cela fait trois ans que Gremlin Graphics travaille sur Litil Divil, cependant, il semble à présent que l'on aperçoive le bout du tunnel. Projet ambitieux, ce logiciel avait dû voir son développement suspendu à cause du manque de puissance des ordinateurs disponibles à cette époque. Conscient qu'en micro-informatique le progrès est constant, au niveau logiciel comme matériel, l'éditeur anglais n'abandonne pas l'espoir de voir son titre mené à son terme, plus tard. Pari gagné puisque Litil Divil devrait voir le jour en avril 1993.

Litil Divil
Litil Divil

Le loufoque scénario de ce jeu d'action-aventure est pour le moins original : alors qu'il est en train de jardiner chez lui, Maurice découvre une étrange pierre, gravée de dessins bizarres. Après consultation d'un petit livre intitulé "Je décrypte couramment les hiéroglyphes en dix leçons", Maurice parvient à déchiffrer le message suivant : "Le portail de la ville disparue se trouve dans le monde souterrain de la cave". En inspectant sa cave, il trouve d'autres pierres qu'il traduit au fur et à mesure, et finit même par dénicher une mare ! Cela fait toute la journée que Maurice fouille cet endroit et il a bien soif ; aussi, s'agenouille-t-il sans réfléchir pour se désaltérer. Le liquide absorbé, Maurice commence à se sentir tout drôle et la tête lui tourne. Lorsqu'il relève la tête, son reflet dans l'eau lui réserve une surprise de taille : il s'est transformé en démon !

C'est alors qu'il se souvient d'une pierre où était inscrit "Les imprudents qui boiront l'eau sacrée seront exilés pour toujours dans la cité perdue sous une forme monstrueuse et, seule la découverte de la fontaine de réincarnation, pourra les sauver". C'est à ce moment que vous prenez en main la destinée de Maurice, à la recherche de la fontaine qui vous rendra votre apparence humaine.

Litil Divil
Litil Divil

Litil Divil est un jeu qui bénéficie de nombreuses idées innovatrices, où vous devez explorer un vaste monde souterrain. Votre sympathique petit démon à tête de bouledogue parcourt de nombreuses salles, ramassant des objets lui permettant de résoudre des énigmes, ainsi que de la nourriture ou des petits coeurs régénérateurs. Il peut également se procurer de petites ailes lui donnant la possibilité de franchir les puits de lave qui jonchent les niveaux, ou encore des bottes de plomb pour offrir une meilleure résistance au vent.

Si vous parvenez à trouver la sortie d'un niveau sans avoir, au préalable, collecté tous les items nécessaires, l'accès au monde suivant vous sera refusé. Chacun des niveaux de Litil Divil est ainsi composé de pièces où vous attendent des énigmes, reliées entre elles par de longs couloirs truffés de dangers, comme ces têtes sculptées dans les murs, qui tentent de vous transpercer avec leurs lances acérées. N'oubliez pas que la déduction prime dans ce jeu; il va falloir faire travailler vos petites cellules grises pour triompher. Ainsi, certains puzzles doivent être résolus dans un certain ordre, vous obligeant à des allers et retours entre les salles. Cela ne serait pas trop ennuyeux si le temps ne vous était pas compté. En effet, une créature hideuse, nommée l'Entité, vous pourchasse à travers les niveaux ; il faut vous dépêcher sous peine de voir surgir son immonde groin. Si elle vous met la patte dessus, l'Entité vous traînera alors dans une salle des tortures où vous attend une petite séance sadomasochiste fort désagréable.

Litil Divil
Litil Divil

Litil Divil fourmille de petites animations amusantes ; si vous laissez votre diablotin trop longtemps sans bouger, vous le verrez manifester son impatience en frappant l'écran de son petit poing comme pour vous intimer l'ordre de vous réveiller. Les graphismes sont très réussis, on a vraiment l'impression de participer à un dessin animé, impression encore renforcée par la qualité des animations. Maurice dispose, pour échapper à ses ennemis, de mouvements très spectaculaires allant du saut périlleux arrière à la roue en bonne et due forme, ce qui change des traditionnels "sauter/se baisser". Parfois, il interrompt ses gestes pour vous lancer un sourire niais, s'assurant ainsi que vous êtes toujours là.

Ce petit diable très attachant représente l'atout n°1 de Litil Divil et Gremlin espère susciter, avec ce titre, le même engouement que le célèbre Zool... en attendant Zool 2 !

Miracle Bat (Miracle)

L'équipe de développement qui a conçu ce logiciel, Miracle, devrait annoncer très bientôt le nom de la compagnie qui éditera leur petit dernier. Bat, dont la programmation a démarré il y a six mois. Par le passé, Miracle a produit de nombreuses conversions de qualité et ses programmeurs sont, à présent, en train de peaufiner les derniers détails de la version CDTV de Sensible Soccer.

Bat
Bat de Miracle

Mais Bat est, quant à lui, une création originale et relèguera, selon les dires de Delvin Sorrell grand manitou de Miracle, l'animation de succès tels que Sonic et Zool au rang de tacot asthmatique. Le personnage principal que vous incarnez dans ce logiciel, Bat la chauve-souris, dispose d'un bon moyen de protection : sa cape, dont il s'enveloppe et ses ailes. Il peut courir, sauter, tournoyer en l'air (cela ne vous rappelle rien ?) ou voler, ainsi qu'exécuter de nombreux mouvements acrobatiques.

J'attribue sans hésiter l'oscar du scénario le plus loufoque à ce logiciel, et attendez, ce n'est pas fini. Au cours de ces pérégrinations, Bat se retrouve parfois face à de coriaces chefs de fin de niveaux. Ceux-ci disposent chacun de leurs armes et offensives propres, ce qui complique considérablement la tâche de notre chauve-souris mégalo. Parmi eux, Giavanni vous lance des pizzas à la tête en Italie, Ken le sumo fait vibrer le sol japonais lorsqu'il se martèle le ventre, Biff Junior tente de vous inonder de peinture aux États-Unis, etc.

Afin de venir à bout de ses adversaires, Bat leur lance des fruits à la tête, mais il peut également obtenir l'assistance de petits anges enfermés dans des jarres de verre qu'il ramasse sur son passage. Le problème est que lesdites jarres peuvent également contenir des démons, venant lui mettre des bâtons dans les roues. Aucun moyen de connaître le contenu d'une fiole avant de l'avoir brisée, libérant ainsi son occupant. Toutefois, si Bat a collecté plusieurs de ces flacons et qu'il s'aperçoit, en l'ouvrant, que l'un d'eux contient un démon, il peut toujours en casser un deuxième, le bien et le mal se neutraliseront alors.

Bat
Bat de Miracle

Bat, le jeu, décrit par Miracle comme une "expérience d'aventures/plates-formes à la sauce arcade" (!) comporte 100 niveaux faisant chacun dix écrans de large, ce qui représente, au total, la bagatelle de 1000 écrans à passer avant d'en voir la fin. Pourtant, ce n'est pas là que réside le point fort de ce logiciel, mais bien dans le domaine de l'animation. Habituellement, les sprites sont animés de la manière suivante : le tronc du personnage reste fixe tandis qu'autour de lui, sont successivement affichées diverses positions de ses bras, ses jambes, et parfois sa tête. Ici, le personnage principal, qui fait 32 pixels de haut sur 32 de large, se déplace pixel par pixel, chacun d'eux étant animé indépendamment des autres. De cette manière, on obtient une animation extraordinairement fluide de Bat, tout cela à très grande vitesse et, de surcroît, en un défilement multidirectionnel et parallaxe.

Les décors au sein desquels évoluent Bat, représentent un pays par niveau. Dans certains niveaux, Bat se déplace horizontalement, dans d'autres verticalement et, parfois, dans les deux sens. Étant donné la taille de l'univers de jeu, il est pratiquement possible, à chaque partie, d'emprunter un chemin différent, plus ou moins rémunérateur en points. Bat a été développé sur PC, où chaque sprite dispose de sa propre palette de couleurs, ainsi que chaque décor. La version Amiga, quant à elle, fait un usage intensif du Copper afin d'afficher un maximum de couleurs. Quel que soit votre ordinateur, surveillez la sortie de Bat car Miracle le présente comme "le jeu qui supplantera Sonic".

Simon The Sorcerer (éditeur inconnu)

Les programmeurs de Simon The Sorcerer ont bel et bien décidés d'offrir aux aventuriers ce qui se fait de mieux dans ce domaine, tout cela pimenté d'une grande dose d'humour et, bien évidemment, de graphismes top niveau.

Simon The Sorcerer est une aventure complètement fantastique générée à partir d'animations graphiques et qui développe des notes d'humour. Le scénario a d'ailleurs été conçu de façon à placer Simon dans le plus de situations comiques possible. Les graphismes nous arrivent dans des couleurs superbes, bigarrées et éclatantes et les animations ne sont pas sans rappeler Disney. Les conversations sont nombreuses et se veulent drôles, afin de toucher un public aussi large que possible.

Simon The Sorcerer
Simon The Sorcerer

L'histoire du jeu est la suivante : Simon est un adolescent de quatorze ans comme beaucoup d'autres. Pour son quatorzième anniversaire, son oncle Marvelo, maître magicien, fut invité afin de divertir son neveu ainsi que ses amis à l'occasion d'une fête. Marvelo a donc réalisé, à cet effet, plusieurs tours qui fascinèrent littéralement Simon, comme celui du lapin sortant du chapeau. Quoi de plus normal alors que Simon fasse le voeu de devenir magicien comme son oncle, en soufflant les bougies de son gâteau d'anniversaire Plusieurs semaines passent et voici qu'un jour, un petit chien se présente à la porte de Simon en tenant dans sa gueule un livre relié en cuir. La famille de ce dernier a tôt fait de prendre sous son aile l'animal qui semblait perdu et affamé. Petit à petit, le chien devient le plus grand compagnon de Simon qu'il suit partout. Tout le monde consulta le dit ouvrage, mais celui-ci étant écrit en un langage incompréhensible, il fut placé dans le grenier

Simon The Sorcerer
Simon The Sorcerer

Côté technique, un panneau de contrôle recouvrant un tiers au bas de l'écran, les autres deux tiers étant utilisés, quant à eux, pour l'action même du jeu avec toutes les animations que cela implique. Vous dirigez le personnage de Simon, via le clavier ou la souris et c'est par le curseur que vous définissez toutes les directives de notre héros et interagissez avec les objets, en utilisant, bien sûr, les verbes clés. Bien que ceux-ci puissent paraître simples, ils deviennent de plus en plus importants au fil du jeu, permettant à Simon de réaliser quasiment n'importe quel souhait et de suivre toutes les directives nécessaires. Toutes ces instructions sont auto expliquées.

A côté d'elles, vous disposez d'un vaste inventaire d'objets à récupérer et vous avez la possibilité de transporter de nombreux articles à la fois. Par exemple, Simon a la possibilité d'interagir avec deux objets à la fois en utilisant, en même temps, un objet à l'écran et un autre provenant de son inventaire. Quant à aux conversations, sachez que leurs dialogues s'afficheront au-dessus du personnage correspondant, à l'intérieur d'une petite fenêtre.

Simon The Sorcerer

Simon The Sorcerer
Quelques croquis pour Simon The Sorcerer

Pour l'instant, la surface de jeu développe un peu plus de soixante-quinze écrans (la conception du jeu en est encore à ses débuts) et est basée, principalement, sur les alentours du village et l'intérieur de l'auberge, hutte, magasin, repère du forgeron, demeure et jardin du sorcier, maison de la sorcière, jonction où ils sont tous représentés par huit écrans au total, pour vous dire, une fois de plus, que ce jeu est un évènement : tout est là ! Séquences d'animation canons, interactivité géniale, humour, bref la totale !

The Lost Vikings (Interplay)

Ce logiciel retrace l'histoire d'Erik "le vif", Baleog "le fier" et Olaf "le vaillant", trois guerriers vikings dont le destin est peu commun. Un jour que nos compères massacraient, pillaient et violaient tranquillement un petit village, ils furent aspirés dans l'espace par un rayon tracteur en provenance d'un vaisseau spatial. Ils avaient été capturés par une race extraterrestre détentrice du secret des voyages temporels, afin d'être disséqués et étudiés par les savants aliens. C'est au moyen de la machine à remonter le temps à bord du vaisseau que les malheureux vont tenter de rentrer chez eux.

Saisissez-vous de votre manette afin de guider ce trio scandinave vers sa terre natale et vous aurez triomphé de The Lost Vikings. Le problème vient du fait que ces blonds guerriers ne comprennent absolument rien à la technologie martienne (vous non plus, d'ailleurs). Il leur faut donc essayer chacune des portes temporelles présentes à bord du vaisseau.

The Lost Vikings
The Lost Vikings

En pleine préhistoire, il faut se colleter avec des dinosaures pas vraiment amicaux, triompher des momies dans l'Égypte antique (quelle originalité !), ou échapper aux engrenages diaboliques de l'usine des "Temps modernes". Et tout cela contre la montre car, si l'astronef extraterrestre arrive à destination, votre rencontre avec les bistouris martiens ne risque pas d'être agréable.

La clef du succès réside dans l'utilisation optimale des capacités de chacun. Erik ridiculiserait Ben Johnson sur 100 mètres (et sans dopage !), Baleog est capable de trancher d'un coup d'épée un 15 tonnes, et les coups que prend Olaf lui font autant d'effet que les piqûres de moustique à un éléphant. Exploitez intelligemment ces caractéristiques et peut-être verrez-vous la fin des 37 tableaux de The Lost Vikings. Si vous n'y arrivez pas d'une traite, un système de mot de passe vous permet de reprendre la partie au dernier niveau visité.

Si le titre tourne sans problèmes sur un Amiga standard, prévoyez un 386 au minimum pour vous éclater sur la version PC. Allez, en route maintenant, et revenez vite afin que l'on organise un banquet pour votre retour, qu'on se pique la ruche en buvant de la bonne cervoise dans le crâne des impudents qui ont osé enlever des Vikings, par Odin !

CyberRace (Cyberdreams)

L'éditeur américain Cyberdreams continue dans la voie déjà ouverte par son précédent produit, Dark Seed : créer des jeux autour des mondes d'artistes célèbres et avec leur collaboration. Pour Dark Seed, c'est l'oeuvre inquiétante et oppressante de H.R. Giger qui avait servi de support ; pour CyberRace, prochain produit Cyberdreams, une collaboration étroite avec Syd Mead s'est installée.

CyberRace
CyberRace

Syd Mead est peintre, dessinateur et concepteur. Son travail a servi à la réalisation de grands standards de films de science-fiction comme Blade Runner, Tron, 2010, Star Trek : Le Film, et Aliens. Un personnage absolument incontournable pour les fans du genre. C'est la première fois que Syd Mead offre son travail et propose sa collaboration pour un jeu video, pourtant il a souvent été sollicité. Autant dire qu'il a été impressionné par le projet que les gens de Cyberdreams lui ont proposé. Dès le démarrage du développement de CyberRace, Syd Mead s'est installé en consultant et il est resté en contact direct avec les programmeurs tout au long de la réalisation du jeu. L'aspect esthétique, graphique ainsi que le style est donc primordial, mais l'équipe de Cyberdreams n'oublie pas que CyberRace est, avant tout, un jeu ; des efforts importants sont donc portés sur la jouabilité et l'intérêt qui captiveront le joueur.

Le coeur de l'action est constituée d'une course futuriste qui se déroulera dans divers décors à travers tout l'univers, aussi bien sur Terre que sur d'autres planètes ou dans l'espace. Le joueur pilote un véhicule et affronte plusieurs adversaires dans des courses sans merci où tout est permis. Derrière tout cela, une histoire de lutte contre le pouvoir en place et d'enlèvement de votre petite amie viendra gonfler le scénario et l'ambiance du jeu.

CyberRace
CyberRace

Le travail de Syd Mead a, bien sûr, porté sur la course et, notamment, sur le style des véhicules, mais aussi sur tous les écrans qui accompagnent les phases d'actions : interécrans qui présentent la course suivante, divers lieux, personnages ; sa touche artistique est visible partout. La technologie de programmation utilisée pour élaborer les animations des courses, porte le nom de Voxel, pour Volumetric Element. Celle-ci se rapproche un peu de ce que l'on a pu voir dans Maximum Comanche Overkill. Pas de polygone, donc, pas de formes géométriques, mais des surfaces entièrement pixelisées avec de la profondeur, des textures et des ombres. Le système Voxel ayant été étudié pour des décors organiques, les courses auront toujours lieu en extérieur. Le côté réaliste de ce mode d'affichage est tel qu'il n'est pas impossible de reprendre les banques de données scientifiques sur la planète Mars, par exemple, et de les intégrer dans le programme : le joueur aura alors vraiment l'impression de survoler Mars.

CyberRace est aussi étudié pour accepter des disques d'extension, avec justement de nouveaux décors, de nouveaux circuits, de nouvelles planètes. Le système Voxel a demandé deux ans de développement, le rendu actuel, au stade de la préversion, donne un jeu d'une qualité graphique exceptionnelle (nous n'avons malheureusement pas encore de photos des courses à vous montrer, les choses étant encore trop provisoires) et, surtout, des animations extrêmement rapides, même sur un PC 386, alors que Comanche n'était décemment jouable que sur un 486.

CyberRace
CyberRace

La profondeur du jeu sera encore rehaussée par un scénario bien ficelé, dont le scénarimage a été travaillé par deux primés de l'American Film Institute, John Hagerman et Eric Enroth. Décidément, les gens de Cyberdreams savent bien s'entourer. Le héros du jeu, Clay Shaw, se voit forcé de participer à des courses dans le CyberTrack, il représentera l'Empire Terrien. Les Kaldisian et les Terriens ne s'affrontent plus de manière classique, une guerre serait trop dangereuse et risquerait d'anéantir tout l'univers. Les armes des deux peuples ennemis ont donc été supprimées et, maintenant, les Empires s'affrontent en envoyant des pilotes dans le CyberTrack, lieu où se déroulent les courses. Alyssia, la fiancée de Clay Shaw, a été enlevée et le seul moyen de la délivrer est de sortir vainqueur de toutes les courses du CyberTrack.

Pour ce qui est du son, des voix numérisées accompagneront vos actions et, si elles sont de la même qualité que celle de Dark Seed, on peut s'attendre à ce qui se fait de mieux. La version PC CD-ROM sera entièrement parlante, avec les dialogues et les textes de descriptions, récités par des acteurs, spécialement enregistrés pour CyberRace. Pas de doute, CyberRace sera l'un des produits forts de l'année 1993, rapide, stressant et violent, tous les ingrédients nécessaires à un bon jeu d'action [Ègalement prévu sur Amiga et Mac].

Blade Of Destiny 2: Realms Of Arkania (Attic Software)

Attic Software est une petite compagnie allemande spécialisée dans le développement de jeux de rôle. Le premier volet de cette aventure épique s'est vendu dans le pays de Goethe à plus de 25 000 exemplaires, ce qui représente un succès considérable. Il n'est donc pas étonnant de voir apparaître dans ces pages une deuxième mouture de ce titre. Mais, cette fois-ci, afin de s'assurer un retentissement à l'échelle internationale, Attic Software a prévu de traduire Realms Of Arkania en plusieurs langues (dont le français, oeuf corse) et s'est adjoint les services d'US Gold pour sa distribution.

Blade Of DestinyCyberRace
Blade Of Destiny 2

Attention, Blades Of Destiny 2 n'est pas un jeu révolutionnaire sur le plan technique. Si vos achats de logiciels sont motivés par une débauche de couleurs, des défilements supersoniques ou de très nombreux sprites animés simultanément, il y a fort peu de chances que ce jeu de rôle ne vienne alléger votre porte-monnaie (n'est pas Origin qui veut). Ici, il est surtout question de réalisme (notion curieuse, d'ailleurs, dans un univers où règnent magie et autres créatures mythiques). Mais alors là, même le plus maniaque des puristes de Donjons et Dragons y trouvera son compte. Je vous livre en vrac quelques-unes des caractéristiques principales du jeu : générateur de personnages, chacun ayant plus de 100 (!) domaines de compétences (du genre adresse, charisme, connaissances médicales, mais aussi des attributs "négatifs" tels que la cupidité, la superstition ou autres phobies diverses), 240 armes et armures différentes (!!), au moins 200 sortilèges, maléfices, rituels et prières (!!!), jusqu'à six équipes de héros indépendantes agissant simultanément (!!!!), et d'innombrables habitants PNJ avec qui converser ou se battre.

Blade Of DestinyCyberRace
Blade Of Destiny 2

Le système de déplacement est assez original, puisqu'il permet à vos aventuriers de choisir sur la carte la route à emprunter pour arriver à la destination choisie. Toutefois, prenez gare car Blade Of Destiny 2 gère les saisons, et certaines conditions climatiques peuvent rendre un chemin impraticable ! La traversée des fleuves et lacs s'effectue grâce à la location de divers bateaux, plus ou moins performants et chers. Quand je vous aurai dit qu'il y a plus de 70 villes, villages et châteaux à explorer (voilà, c'est fait).

Passons rapidement sur le scénario, d'une banalité affligeante, où il est question de hordes de créatures démoniaques envahissant une contrée autrefois paisible, et d'items magiques à retrouver afin de vaincre la malédiction. La réalisation de ce logiciel a demandé plus d'un an de travail à une équipe de 20 personnes ! Et pas un seul scénariste digne de ce nom dans le lot ! Cela étant dit, soyons justes, en dehors de ce défaut, le jeu possède de nombreux atouts, et à ma connaissance, jamais un jeu de rôle sur micro-ordinateur n'avait simulé avec une telle perfection ses alter-égos de plateaux. En bref, si vous avez toujours été déçus par les adaptations sur micro-ordinateurs de ces jeux, voici enfin un logiciel qui se montrera à la hauteur de vos espoirs.


[Retour en haut] / [Retour aux articles] [Article précédent] / [Article suivant]