Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 20 octobre 2017 - 05:10  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test d'Elvira: Mistress Of The Dark
(Article écrit par Olivier Hautefeuille et extrait de Tilt - mars 1991)


Elvira vous invite en son château... Une partie de plaisir ? Non, un cauchemar sanglant. Un jeu d'une logique très classique, mais qui profite en revanche d'un environnement graphique superbe. Un jeu tous publics, entièrement manié à la souris...

Elvira: Mistress Of The Dark

La maîtresse du noir

Elvira est une aventure qui se situe à mi-chemin entre Dungeon Master et Operation Stealth. Avec son mode de déplacement 3D, ses points d'expérience ou de vie et le soin apporté à sa réalisation, elle s'apparente, dans la forme, au fameux jeu de rôle. Mais c'est surtout la continuité de son scénario et la relative simplicité de la logique de jeu qui rappellent les aventures plus "classiques" telles les productions Delphine Software.

Elvira: Mistress Of The Dark

Au premier abord, la partie n'apporte rien de vraiment neuf au domaine de l'aventure/rôle. Mais, très vite, l'ambiance de cette mission et sa logique séduiront les joueurs de tout niveau. Elvira, une superbe créature aux formes généreuses, vient d'emménager dans un château hanté. Pour lui venir en aide, vous devez découvrir le parchemin qui lui permettra de chasser de sa demeure les forces du mal.

Bonne ergonomie

Maniabilité souris, qualité et logique de la mise en scène, et ambiance de l'énigme sont les trois qualités maîtresses de ce produit.

L'aventure est entièrement maniée à la souris. Pour déplacer votre héros, il suffit de cliquer l'une des flèches de direction, ou encore de pointer une destination visible à l'écran. De même, à chaque tableau, le curseur de la souris vous permet de repérer tous les objets présents dans le décor. Plus maniable encore, la liste des actions disponibles, située à droite de la fenêtre de jeu, précise d'elle-même ce que l'on peut faire de tel ou tel indice.

Elvira: Mistress Of The Dark

Par exemple, un clic sur une armoire éclairera dans la liste les actions "ouvrir", "fermer" ou "fouiller" tandis que la sélection d'une arme ne permettra qu'un "utilise" ou "regarde". A vous de choisir ensuite l'une de ces options. Les objets sont également saisis à la souris, puis placés dans l'inventaire.

On retrouve dans Elvira une maniabilité aussi précise que celle de Maupiti Island, un modèle du genre. L'exploration est l'une de vos premières préoccupations, mais les combats sont toujours au menu et profitent là encore de la grande souplesse d'utilisation !

C'est encore à la souris que l'on pointe son épée sur l'une des parties du corps de l'ennemi. S'il pare l'attaque, c'est à vous de placer votre bouclier là où il frappe à son tour. Ce style de combat est à le fois simple à manier et suffisamment réaliste pour vous donner le frisson...

La réalisation

La mise en scène graphique d'Elvira séduira elle aussi bon nombre d'aventuriers. Ce logiciel offre des décors nombreux et variés. La texture des matières, les effets d'ombres ou de perspective vous plongeront sans délais dans l'angoisse et le mystère de l'aventure.

Le même soin a été apporté au dessin des objets que l'on ramasse : pour preuve, il est possible de les identifier de visu, ce qui n'est pas toujours le cas dans ce type de jeu. Il faut aussi souligner la grande logique apportée à l'orientation du joueur. Lorsqu'il avance, recule ou tourne sur lui-même, votre héros n'est jamais dérouté par l'enchaînement des pièces, des couloirs, des chemins en extérieur.

Elvira: Mistress Of The Dark

Enfin, le plus gros atout de cette mise en scène réside dans l'incorporation massive d'animations très bien réalisées. Outre les phases de combat, il n'est pas rare que le joueur frémisse devant l'assaut de la femme vampire, de la cuisinière au hachoir, qu'il soupire face au corsage d'Elvira ou sente chavirer son coeur devant le spectacle ragoûtant de cet homme égorgé tout fourmillant de vermisseaux... Rien à redire à tout cela, c'est superbe !

Un seul reproche pourtant, la bande-son, excellente pour la richesse des musiques jouées, ne laisse entendre que très peu de bruitages. Plus que jamais, il manque ici le "clap" des pas qui résonnent sur le carrelage, les "flic floc" des gouttes d'eau qui s'écrasent sur la terre rougie de la salle des tortures...

Riche d'une maniabilité exemplaire et d'une mise en scène exceptionnelle, Elvira profite également d'un scénario d'une logique à toute épreuve. Le jeu est assez simple dans le fond, puisqu'il s'agit de découvrir une multitude d'indices et de les utiliser à bon escient : le pieu et le marteau comme crève-coeur à vampire, les clefs pour les portes, la lampe pour l'obscurité, rien de très exceptionnel, si ce n'est un livre de magie qui vous permettra d'accéder à de très nombreux sortilèges.

Bilan

Eivira s'adresse de ce fait aux aventuriers de tout niveau. Les professionnels profiteront d'une aventure bien bâtie et vraiment "ambiance", les novices pourront, à grand renfort de sauvegardes, s'essayer sans trop de danger et dans des conditions de "travail" idéales (graphismes, maniabilité) au fabuleux domaine de l'aventure/jeu de rôle. Cinq disquettes suffisent à développer quelques centaines d'écrans de jeu, sans trop de manipulations, heureusement.

Elvira est réalisé en langue anglaise, mais ne propose que très peu de textes à déchiffrer.

Nom : Elvira: Mistress Of The Dark.
Développeurs : Horrorsoft.
Éditeur : Accoalde.
Genre : jeu d'aventure.
Date : 1990.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 8/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]