Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 16 avril 2021 - 10:06  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Pubs pour matériels
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Reportage : Computer Entertainment Show 1991
(Entrevue réalisée par Danny Boolauck et extrait de Joystick - octobre 1991)


A Londres au CES, on s'attendait à un grand salon... nous avons eu droit à une petite manifestation un peu triste. On s'attendait à voir des grands stands Nintendo et Sega. Rien ! Tous les éditeurs étaient là mais un bon nombre d'entre eux, parmi les plus importants, étaient dans les suites d'hôtels ! La principale raison vient des prix exorbitants pratiqués par EMAP, l'organisateur sur salon, pour la location des stands. En outre, le CES devait être, au départ, une manifestation publique ce qui n'intéressait nullement les éditeurs, plus enclins à venir dans des salons professionnels. Se rendant compte de son erreur, EMAP a voulu corriger le tir en déclarant, un peu trop tard, que le salon serait exclusivement réservé aux professionnels. "Trop gourmand... L'avenir de ce salon est compromis, EMAP a tué la poule aux oeufs d'or !" C'est que m'ont confié certains éditeurs dans les couloirs du CES. Néanmoins, il y avait de quoi se mettre sous la dent, comme vous pouvez le constater dans ce dossier. Bonne lecture.

Teenage Mutant Hero Turtles

La coqueluche des Tortues Ninja perdure ! Le succès du premier jeu intitulé Teenage Mutant Hero Turtles a encouragé Mirrorsoft à adapter la version arcade de Konami sur micro-ordinateur. Difficile de dire pourquoi ces tortues mutantes ont un tel succès auprès des gamins. Ces derniers entrent en transe dès qu'ils voient les célèbres silhouettes vertes évoluer dans un dessin animé, au cinéma ou dans un jeu. J'ai même vu, lors du PCS (septembre 1990) de Londres, des gamins qui fonçaient comme des malades vers une scène où dansaient les Tortues Ninja. Ah mais, c'est qu'ils sont sympathiques ces bipèdes masqués, ils défendent les faibles, jouent les justiciers et mangent des pizzas. Il n'en faut pas plus pour en faire des vedettes ! D'ailleurs, un deuxième film est en préparation et les gadgets continuent de se vendre par milliers. Bref, la Turtlemania ne s'atténue aucunement.

Mais revenons à nos moutons, ou plutôt nos tortues. La version arcade est un succès dans les salles d'arcade, pas de raisons pour que cela ne marche pas sur micro-ordinateurs si la conversion est bien faite. Programmé par l'équipe de Probe, Turtles II reprend fidèlement les phases de l'arcade. L'action se passe à New York où April O'Neil, la grande copine des Tortues Ninja, se fait enlever dans un bâtiment en feu. L'une des Tortues (celle que vous avez choisi de personnifier) se lance à la poursuite des ravisseurs et doit sauver April. Après le sauvetage, les Tortues Ninja doivent faire face au terrible duo de mauvais que sont BeBop et Rocksteady.

Teenage Mutant Hero Turtles
Teenage Mutant Hero Turtles

Entretemps, Splinter se fait lui aussi enlever par un renégat nommé Shredder. Le téméraire quatuor réagit aussitôt et se met en campagne pour démanteler le Foot Clan, la bande de Shredder. Ce deuxième sauvetage accompli, les Turtles ne prennent pas instant de répit, ils leur faut affronter l'abominable Shredder lui-même dans le Technodrome.

Les différents niveaux du jeu vous transporteront dans les rues, les entrepôts, les égoûts et les toits de New York. Les Ninja Turtles peuvent marcher, se baisser, sauter, donner des coups de poing ou manier leurs armes favorites. A noter qu'ils font toujours des sauts périlleux qui se terminent par un coup de pied. La préversion présentée au CES de Londres n'était pas jouable mais elle nous a permis de voir les graphismes des différents niveaux du jeu que nous avons le plaisir de vous présenter. J'ajoute que l'option jeu à deux est disponible. Je vous recommande fortement d'attendre le verdict de notre test sur la version finale avant de vous décider (dans un sens comme dans l'autre !).

Turtles II sera-t-il un succès aussi explosif que Turtles I ? C'est fort possible mais la compétition sera rude pour Noël car d'autres titres comme Hudson Hawk vont tenter de se faire une place au soleil. La sortie de ce type de jeu d'action sur micro-ordinateur pour Noël 1992 sera un test très intéressant pour observer le comportement des consommateurs qui auront quelques problèmes de choix. La présence de la console sera vraisemblablement plus féroce cette année. Alors jeux d'action sur micro-ordinateurs ou sur console ? Une chose est sûre : s'il y a de grosses méventes sur le jeu d'action (micro-ordinateur), ce sera peut-être la condamnation à mort de ce genre sur les bécanes à clavier. J'espère que ce ne sera pas le cas. Turtles II sortira sur PC, Amiga, Atari ST, CPC et ZX Spectrum.

First Samurai

Samurai est un jeune élève épris des arts martiaux qu'il pratique et boit littéralement les paroles de son bien-aimé maître. Un bon jour, Demon King, un homme doué de pouvoirs magiques, tue le maître du jeune Samurai. Désireux de venger la mort de son professeur, Samurai se met à la recherche de Demon King et apprend que ce dernier s'est échappé dans le futur en l'an 2323, au Japon. Là, il crée une organisation criminelle qui devient très rapidement puissante. A l'aide de ses connaissances magiques, Samurai poursuit le Demon King. Il a pour objectif de ramener l'assassin à son lieu d'origine et effacer ainsi toute sa mauvaise influence dans le Japon du futur. Armé de son sabre magique, Samurai parcourt les différents niveaux du jeu où il affronte les hommes et autres monstres à la solde de Demon King.

First Samurai
First Samurai

First Samurai ravira les amateurs d'arcade/aventure où les combats alternent avec les explorations des niveaux secrets et l'acquisition d'armes magiques. L'environnement sonore, original et agréable, est une des curiosités de ce jeu. Doté d'une excellente animation et des graphismes tout à fait corrects, First Samurai est un des jeux d'arcade/aventure à venir qui me séduit le plus sur ordinateur avec Shadow Of The Beast 3. Sortie prévue en novembre 1991 sur Atari ST, Amiga, PC et C64.

Riders Of Rohan

Inspiré de l'inégalable Lord Of the Rings de Tolkien, Riders Of Rohan vous permet de chevaucher aux côtés d'Aragorn, Legolas et Gimli. Le combat contre les forces des ténèbres fait rage et au milieu de ce tumulte vous devez aider notre légendaire trio à sauver les Hobbits qui ont été enlevés. Ce curieux mélange de jeu de rôle, action et stratégie vous plongera dans le monde fabuleux qu'a su créer Tolkien. Vous pourrez vous battre en duel contre les arcs, converser avec des personnages mythiques et vivre une palpitante aventure de fantastique médiéval. Sortie prévue en octobre 1991 sur PC. Des versions Amiga et Atari ST sont prévues.

Cisco Heat

Décidemment, les courses de voitures vont déferler sur vos bécanes pendant cette fin d'année 1991 ! Cisco Heat, un jeu d'arcade Jaleco vient d'être adapté sur micro-ordinateurs. Ce jeu s'inspire de la course des voitures de police qui a lieu tous les ans dans les rues de San Francisco. Les rues de la ville ont été fidèlement reproduites et vous aurez le droit d'y circuler en dépassant les limites de vitesse. Les points forts de Cisco Heat seront, paraît-il, les graphismes en 3D et une fantastique vitesse d'animation. Sortie prévue vers la fin de cette année sur PC, Atari ST, Amiga, CPC, C64 et ZX Spectrum.

Apocalypse

On croirait voir une réadaptation de Choplifter mais il n'en est rien. Apocalypse est un jeu d'action qui a pour cadre le Viet Nam. A bord de votre hélicoptère de combat, vous devez détruire l'ennemi et surtout sauver des prisonniers en les embarquant à bord. Cinq niveaux sont à sécuriser dans ce jeu de stratégie qui a des allures de jeu de tir. Servi par des graphismes et une animation de très bonne qualité, Apocalypse sera certainement un titre qui va faire parler de lui à sa sortie en janvier 1992. Prévu sur Atari ST et Amiga.

Lure Of The Temptress

Les auteurs de ce jeu d'aventure affirment sans rire que Lure Of The Temptress va dépasser en qualité les produits Sierra, Lucasfilm et Delphine. Le personnage principal de l'aventure évolue dans un monde où des événements se succèdent indépendamment des interactions du joueur. Chaque personnage du jeu vit sa propre vie. Autrement dit, vous ne provoquez pas les événements comme dans les jeux d'aventure classiques, vous modifiez simplement leur dénouement. Vous y jouez le rôle d'un prince emprisonné par un dictateur qui répond au nom de Skorl. Déguisé en paysan, vous devez vous évader et tout mettre en oeuvre pour neutraliser Skorl. Sortie prévue sur Atari ST, Amiga et PC en 1992.

Suzerain

Depuis qu'un météore a heurté la planète de Djin Da'ra, les forces du Mal règnent sur elle. Des témoins affirment avoir vu, après le passage du météore, un gros nuage noir au-dessus de leur ville qui a été totalement détruite. Vous êtes un personnage doué de pouvoir mystiques auquel on fait appel pour mettre un terme à tous ces malheurs. Assisté de vos subalternes, deux Trekars, vous devez traquer toutes les forces du Mal et les éliminer. Un jeu d'arcade/aventure aux décors variés et étranges. Sortie prévue fin 1991/début 1992 sur Amiga, Atari ST et PC.

Suzerain
Suzerain

Legend

Ils ne changeront jamais leur scénario ! Les forces maléfiques sont, une fois de plus, les responsables des malheurs d'un peuple. Seul un homme ayant accompli des hauts faits d'armes peut les aider à combattre les monstres envahisseurs. Mais ces exploits ne peuvent être réalisés que dans des donjons réputés pour leurs pièges mortels. C'est à vous qu'incombe cette lourde tâche, celle de devenir un héros. Programmé par Tag, les auteurs de Bloodwych, Legend est un jeu de rôle qui sera disponible sur PC, Atari ST et Amiga en janvier 1992.

Shadow Of The Beast 3

Il est beau ! Je ne parle spécialement de ses graphismes qui ressemblent aux précédents opus mais de l'ensemble du jeu. Oui, bon, je n'ai vu qu'un niveau du jeu mais quel niveau ! Shadow Of The Beast premier du nom était un jeu d'action/combat trop simpliste, Shadow Of The Beast 2 avait déjà un scénario un peu plus intéressant. Shadow Of The Beast 3, lui, a visiblement bénéficié d'un concept plus encore plus élaboré. La partie combat a été grandement réduite au bénéfice d'une suite d'obstacles et de pièges superbement agencés. Bref, dans Shadow Of The Beast 3, il faut être à la fois perspicace, rapide dans ses réactions et ses décisions.

Shadow Of The Beast 3
Shadow Of The Beast 3

Le début du niveau (celui de la préversion) commence à l'extérieur d'un château que vous devez investir. Or, toute approche inconsidérée se solde par une pluie de boules de feu que les vigiles vous balancent par-dessus les remparts du château. Vous découvrez un bélier, monté sur roues et bien protégé par un toit. Mais, hélas, il lui manque une roue. Trouvez la roue, poussez-la vers le bélier (elle se fixe automatiquement). Placez-vous entre les deux poutres du bélier et poussez le tout vers les portes.

Une fois à l'intérieur, vous aurez à déjouer des dizaines de pièges, le plus spectaculaire étant celui où les caves du château se remplissent d'eau. Vous n'avez que quelques secondes pour trouver une échappatoire. Un titre Psygnosis très prometteur. Sortie prévue fin 1991/début 1992 sur Amiga.

Another Motor Bike Race From Psygnosis

Alors là, carrément pas de titre ni de nom de code pour cet autre course de moto de Psygnosis. Mais stimulé par l'envie de vous montrer tout ce qui se fait dans le domaine du jeu, je vous le présente, juste pour que vous sachiez qu'il existe. Dans quelques mois, il sera sur petit écran, en attendant, tout ce que je peux en dire c'est qu'il est programmé en 3D et possède une animation très fluide sur Amiga. Là encore, nous vous donnerons de plus amples détails dans un des prochains numéros.

Jeu de course de Psygnosis
Le prochain jeu de course de Psygnosis

Agony

Encore un qu'on attend toujours ! Il sortira probablement à la fin de cette année sur Amiga. Pour rappel, Agony est programmé par les auteurs de Unreal (Ubi Soft). Ce jeu de tir aux graphismes somptueux vous fait traverser des décors variés infestés de monstres que vous dégommez grâce au tir puissant du volatile que vous contrôlez. Monstres variés, armes multiples, défilement horizontal, Agony est un jeu d'action/tir classique, dans l'ensemble.

Motorbike Race

Le titre n'est que provisoire. Peu de choses à dire sur cette course de moto puisqu'elle n'est encore qu'au stade initial de développement. Mais comme ça bouge bien et que c'est beau, on vous le présente. Motor Bike Race fait penser à Super Hang On, ce qui est une comparaison élogieuse. Le jeu proposera plusieurs circuits et vraisemblablement un championnat. Sortie prévue en 1992.

Black Crypt

Avant de commencer la lecture de ce paragraphe, je suppose que les amateurs de jeux de rôle ont certainement fait trois bonds en regardant les photos d'écrans de Black Crypt. Oui, il s'agit d'un jeu à la Dungeon Master et je ne vais vraisemblablement pas vous étonner en disant que j'ai complétement craqué en voyant la démo jouable au CES de Londres. Certes, ce premier jugement est porté sur une préversion volontairement bridée. Mais connaissant les critères de qualité qu'exige Electronic Arts et les grandes qualités de jeu que laisse entrevoir la préversion, on peut s'attendre à ce que Black Crypt soit un titre démentiel !

L'énorme succès de Dungeon Master, indétronable précurseur de ce type de jeu, a ouvert la voie à d'autres développeurs qui ont aussitôt tenté d'exploiter le filon. Hormis Captive, aucun simili Dungeon Master n'a pu rivaliser avec l'original. Il y a également Eye Of The Beholder sur PC qui est superbement réalisé, mais la facilité avec laquelle on le termine trahit la légèreté de son scénario. Black Crypt arrive donc à point, avec Eye Of The Beholder 2, pour soulager les fanas en manque de sensations fortes.

L'histoire de Black Crypt est hyper-classique. A une époque très lointaine, celle où les pieds des mages, sorciers et autres personnages mystiques, foulent encore le sol terrestre, vit Estoroth, le Seigneur Noir. Il n'a pas son égal dans la pratique de la magie noire et règne sur le monde par la terreur. Afin de le bannir à jamais de la Terre, quatre puissants mages, les Gardiens, combinent leurs pouvoirs et affrontent le sorcier. Le combat mystique se termine en faveur des Gardiens qui payer fort cher leur victoire car ils perdent leurs talismans et, par la même occasion, leurs pouvoirs. Les années passent sans l'ombre d'un maléfice jusqu'au jour où des monstres et des forces démoniaques surgissent du néant. Les terres deviennent stériles, les puits et les fontaines se tarissent et les épidémies se succèdent. La cruauté de ces méfaits ne laisse aucun doute, Estoroth est de retour.

Quatre aventuriers, expérimentés et audacieux, décident de se mettre à la recherche de Estoroth et de le détruire. Mais avant d'en arriver là, ils doivent retrouver les talismans magiques des Gardiens, seuls objets capables de les aider dans leur combat contre le Seigneur Noir.

Black Crypt
Black Crypst

Voilà pour le scénario, quant aux caractéristiques de Black Crypt, ils sont on ne peut plus alléchants. Tenez-vous bien, l'ensemble du jeu ne comporte pas moins de douze donjons interconnectés. La taille de chaque donjon sera, parait-il, aussi grande (si ce n'est plus) que Dungeun Master. A noter qu'il n'y aura pas de séquence "wilderness" dans le jeu. Tout comme Dungeon Master, une partie se déroule en temps réel. Ce qui veut dire qu'indépendamment de vos actions, les occupants des donjons sont autonomes et se déplacent où bon leur semble. Plus concrètement, vous pouvez très bien vous faire attaquer dans le dos alors que vous tentez de lire un message inscrit sur un mur. Pas question non plus d'aller se préparer un sandwich sans pauser le jeu, vous risquez au retour de voir vos aventuriers taillés en pièces par un monstre. En effet, ils sont capables de sentir la présence des ennemis (les aventuriers) et de venir les attaquer. Bref, les donjons sont réellement vivants !

La création des personnages s'inspire également de Dungeon Master et les classes disponibles sont limitées au guerrier, au mage, au druide et au clerc. Chaque groupe comporte au maximum quatre aventuriers avec la formation classique, les mages derrière et les hommes d'armes à l'avant. Naturellement, vous avez la possibilité de changer la position de chaque aventurier. Dans Black Crypt, on retrouve avec plaisir le système de jeu à la Dungeon Master qui autorise diverses manipulations d'objets ainsi que toutes les actions d'attaque, lancements de sorts, etc.

A l'écran, on note la vue du donjon, les visages de quatre personnages et les renseignements les concernant tels que le niveau, la classe d'arme, le nom, etc. La partie supérieure droite de l'écran affiche les sorts que peuvent lancer l'un des magiciens. Le joueur peut connaître l'identité de celui dont les sorts sont affichés grâce au nom du personnage et aux trois runes (toujours en haut, à droite de l'écran) représentant chacune une profession. La rune du magicien actif est rouge (pour voir les sorts d'un autre mage, il suffit de cliquer sur sa rune). Notez également les barres horizontales, placées sous les noms de chaque personnage. Les barres rouges indiquent les points de vie, les bleus représentent, semble-t-il, l'état de fatigue des personnages. La barre verticale placée à gauche de ces cases s'active quand le personnage est sous l'effet d'un sort magique. Par exemple, en lançant un sort de protection sur un personnage, "sa colonne" devient rouge/orange, couleur qui disparaît progressivement au fur et à mesure que l'effet magique s'estompe.

Les deux cases noires représentent les mains de chaque personnage. Seuls les armes ou les objets placés dans la main droite sont actifs. Une exception : le guerrier peut prendre une arme dans chaque main et frapper deux fois. Pour attaquer, il suffit de cliquer sur le visage du personnage, les coups pris par vos hommes se voient par l'apparition d'une tête de mort à la place de leurs visages. Les coups portés à l'ennemi se vérifient sur l'icône de l'arme utilisée. On y voit apparaître des chiffres correspondant au nombre de points vie perdus par le monstre. Le lancement de sorts s'effectue en cliquant sur un des noms affichés à droite de l'écran (exemple : "cure wounds" qui signifie guérir les blessures).

A propos des sorts magiques, chaque magicien possède un livre des sorts propre à sa classe. Il doit mémoriser les sorts avant de pouvoir les utiliser. La méthode est simple, vous cliquez sur le livre des sorts du personnage de votre choix qui s'ouvre automatiquement affichant ainsi la liste des sorts disponibles (variable selon la profession et le niveau du personnage). Un deuxième clic sur le nom du sort et ce dernier se transforme en runes ! Et voilà, le sort est mémorisé, prêt à être lancé. Vous pouvez sélectionner plusieurs fois le même sort mais sachez qu'il se passe une ou deux minutes avant que les runes redeviennent lisibles et que le sort soit de nouveau mémorisable. Chaque sort utilisé produit un effet visuel très particulier qui vous informe sur ses propriétés. Par exemple, le "stone fire" est un sort qui propage des langues de feu sur le sol. C'est relativement peu efficace contre un monstre qui se déplace sur le plafond ! A l'opposé, le sort "swarm" qui lance des guêpes sur l'ennemi ne sert à rien sur un rampant.

L'équipement des personnages est très complet. On peut accoutrer un personnage avec des vêtements et lui enfiler, par-dessus, une armure. Enfin, il est également possible d'utiliser des bagues, des pendentifs, des ceintures, des bottes et des couvre-chefs. Dans la préversion, il est impossible de lancer des objets mais les responsables d'Electronic Arts m'ont assuré que cette action sera possible dans la version finale.

Pendant mon exploration du donjon de la démo, j'ai retrouvé tous les automatismes de Dungeon Master. Faire manger et dormir mes aventuriers, chercher des objets (magiques ou non), les passages secrets et combattre les monstres. Fait intéressant, on peut faire dormir trois aventuriers pendant que le quatrième monte la garde ! On retrouve les escaliers, les portes et les passages invisibles. Les graphismes de Black Crypt sont magnifiques, tout est superbement détaillé, on s'y croirait ! Je n'ai rencontré que trois types de monstres dans la préversion (les auteurs n'ont pas voulu tout dévoiler). J'ai constaté qu'ils se déplacent plus rapidement.

Autre fait marquant, l'excellente qualité des bruitages des portes, de vos pas, ceux des monstres. Par exemple, quand un monstre s'éloigne, le bruit de ses pas s'estompe progressivement. Parfois, on entend distinctement des bruits derrière une porte ! Autre trouvaille, les barrières magiques aux couleurs changeantes qu'on peu faire disparaitre avec un sort nommé "dispel magic". Je n'ai trouvé qu'un objet magique dans ce mini-donjon de démonstration : un cor qui, utilisé par un magicien, redonne tous les points de vie aux aventuriers. Voilà, je vous ai à peu près tout dit sur ce que j'ai vu. Cette préversion n'est, parait-il, qu'un léger avant-goût de ce que sera la version finale. Pour ma part, je suis déjà conquis et j'espère que la version finale ne me décevra pas. Sortie sur Amiga en décembre 1991. Black Crypt ne tournera qu'avec 1 Mo de mémoire.

Hard Nova

Déjà disponible sur PC, Hard Nova vient d'être adapté sur Atari ST et Amiga. Dans ce jeu de rôle spatial, le joueur incarne un mercenaire nommé Nova. Victime d'un accident l'équipage de Nova est entièrement décimé, à l'exception de son navigateur A'kri Lanr. Vous devez enrôler un nouvel équipage et l'entraîner. Mais cette tâche achevée, d'autres missions sont à remplir en visitant des planètes où règne l'anarchie. Toute la saga se résume en voyages dans l'espace, visites des planètes, rencontres avec des personnages dans les villes, combats, etc. Sortie prévue en octobre 1991 sous le label Electronic Arts.

Powermonger: The World War 1

Première disquette d'extension du fameux Powermonger, dans lequel le joueur lutte pour le pouvoir en partant à la conquête de nouveaux territoires grâce à la mise sur pied d'une armée. Les règles restent identiques à celles de l'original mais le décor change. Dans le scénario de la première Guerre Mondiale, vous contrôlez des usines, des avions, des chars et des soldats armés de fusils. Sortie prévue sur Atari ST et Amiga en décembre 1991 sous le label Electronic Arts.

Starflight

La plus belle des sagas de l'espace continue ! Les Spemins, ces aliens peureux du premier épisode, ont trouvé une nouvelle arme mortelle et un nouveau carburant. Vous avez pour mission de découvrir leurs secrets avant l'irréparable. Le jeu comporte 500 planètes visitables et 30 différents types d'extraterrestres à rencontrer. Le système de jeu est quasiment identique à celui de Starflight I. Sortie prévue sur Amiga en octobre 1991 sous le label Electronic Arts. Déjà disponible sur PC.

The Chaos Engine

The Chaos Engine sera le prochain gros titre de Renegade, le label des célèbres Bitmap Brothers. Le Baron Fortesque, un savant fou de l'ère victorienne, crée une machine diabolique qui déstabilise l'espace et le temps. Le joueur (ou les joueurs) a pour objectif d'investir le manoir du savant et de détruire le Chaos Engine. Cette dernière production des Bitmap Bros est un savant mélange de jeu de rôle, d'aventure et de d'action. Le jeu, doté d'une vue aérienne et d'un défilement multi-directionnel, autorise les parties en solo ou en mode multijoueur (trois au total).

The Chaos Engine
The Chaos Engine

En début de partie, vous devez sélectionner trois aventuriers à partir d'une liste comportant six personnages. Chacun de ses personnages possède sa propre personnalité et ses propres armes. Dans un bon groupe, les aptitudes de chaque aventurier doivent se compléter. Divisé en quatre principaux niveaux, Chaos Engine regorgent de monstres qui attaquent vos personnages (conséquence de la distorsion espace-temps). Dans chaque niveau, vous devez activer des modules d'énergie qui donnent accès aux niveaux suivants. Au cours de l'exploration, vous pouvez récupérer des bonus et des armes.

Techniquement, Chaos Engine est une merveille, l'animation est excellente et les graphismes sont aussi beaux que ceux de Speedball 2. Je ne vous dirai qu'une chose : la version Atari ST ressemble à un beau jeu sur Amiga ! A noter que Chaos Engine est jouable à trois sur le même ordinateur. En solo, les autres personnages sont gérés par l'ordinateur. La version Amiga sera en 32 couleurs. Sortie en janvier 1992 sur Amiga et Atari ST et en mars 1992 sur PC.

Advantage Tennis

Conçu exclusivement, au départ, pour une sortie sur console, Advantage Tennis est également commercialisé sur micro-ordinateurs. Cette simulation est présentée par Infogrames comme étant une des plus complètes et réalistes sur le marché. L'interface de jeu se veut très conviviale et offre une variété de coups assez étonnante (y compris le smash de revers et le plongeon !). A l'instar de Tie-Break de Star Byte, l'ordinateur peut gérer (optionnel) les déplacements de votre joueur. Vous pouvez également déterminer les caractéristiques du joueur, ses points forts et ses coups favoris. A vous d'en faire, selon votre tempérament, un attaquant ou un défenseur.

Advantage Tennis vous propose trois types de jeu : l'entraînement, le grand Chelem et l'exhibition. Les matches se déroulent, au choix, sur les trois surfaces habituelles, c'est-à-dire, la terre battue, le gazon et le synthétique. L'option entraînement vous permet de vous familiariser avec les différents coups et, par la suite, les maîtriser. Le grand Chelem vous place dans la course au titre de vainqueur des quatre grands tournois mondiaux que sont l'Open d'Australie, Roland Garros, Wimbledon et Flushing Meadows. Dans ce cas, une comptabilisation des points ATP est gérée par l'ordinateur.

Les autres options intéressantes concernent la sauvegarde des caractéristiques de votre joueur, le mode "replay" au ralenti et la possibilité de changer les angles de vue. Jouable en solitaire ou à deux, Advantage Tennis devrait déjà être disponible sur PC. Les versions Atari ST et Amiga sont prévues pour la fin de cette année.

Eternam

Premier volet d'une grande saga, Eternam est un jeu d'aventure graphique (animé et en 3D), programmé en 256 couleurs sur PC. Le monde d'Eternam est gigantesque, il est même encore plus vaste que le monde de Drakkhen, c'est vous dire ! Le héros est un agent de l'ASU (Agence de Sécurité Universelle). Il reçoit un message de ses supérieurs dont la teneur frappe singulièrement l'attention par sa brièveté. Vous êtes envoyé en mission dans l'Archipel. Il s'y passe paraît-il des choses bizarres. Quoi ? On n'en sait rien. Où faut-il chercher ? Pas un indice ne vous est communiqué. Ça promet !

Eternam
Eternam

L'Archipel est un lieu peu avenant. Est-ce dû à son isolement, aux mystères qui planent comme des vautours sur les îles ? On n'en sait rien. Et c'est livré à lui-même, sans fil conducteur, que le joueur doit démarrer ce jeu d'aventure qui le mènera d'une intrigue à l'autre. Vous devrez établir les relations (s'il yen a) qui existent entre les différents événements et tirer au clair toute l'affaire. Votre enquête vous fera parcourir toutes les îles de l'Archipel qui sont curieusement dotées de civilisations très diverses. Par exemple, l'île Egypta semble s'être arrêtée au temps des pharaons. Par contre, l'île Technika possède une civilisation très avancée d'où son nom évocateur.

Vous voulez vraiment savoir qui ne tourne pas rond sur l'Archipel ? Allez, je vais quand même vous donner un indice sur le but du jeu : une main maléfique veut s'abattre sur les îles. Cela vous avance-t-il à quelque chose ? Non ? Moi non plus ! Entièrement gérable à la souris, Eternam sera disponible sur PC en décembre 1991 (label Infogrames). Une version Amiga est prévue.

Elvira 2: Jaws Of Cerberus

Elvira II, le jeu de rôle, était également en démonstration sur le stand d'Accolade. Pour rappel, le scénario est axé sur la disparition d'Elvira dans les locaux de Black Widow Productions, une compagnie cinématographique. En effet, pendant une pause entre deux prises de vue, l'équipe de tournage s'aperçoit qu'Elvira, la vedette, a disparu ! L'instant d'après, une image fantomatique d'Elvira apparaît. Cette dernière lance un appel à l'aide : elle vient d'être enlevée par Cerbère, le gardien des portes de l'enfer qui a réussi à se matérialiser dans notre dimension. Puis soudainement, l'image disparaît, laissant à sa place un livre de sorts magiques.

Elvira 2
Elvira 2: Jaws Of Cerberus

Le joueur a pour mission de retrouver Elvira et la tirer des griffes du monstre qui a plus de vingt mètres de haut et possède trois têtes ! La sortie de ce jeu de rôle est prévue pour cet automne sur PC et Amiga.

Super Space Invaders

Sous ce titre se cachent quelques grands titres, des "vieilleries" du genre Phoenix, Gorf et Galaxians. Ces classiques ont été remis au goût du jour et c'est l'occasion pour les fans en culottes courtes de découvrir les premiers amours des vétérans de la manette de jeu. Sortie prévue en octobre 1991 sur PC, Atari ST, Amiga et ZX Spectrum.

Rugby The World Cup

Selon le communiqué de presse, Rugby The World Cup est au rugby ce que Kick Off est au football. Véritable simulation du rugby à 15, ce logiciel comporte toutes les phases essentielles d'un bon match. Son point fort réside dans sa bonne animation et son excellente jouabilité. Ce concurrent potentiel de World Class Rugby sera disponible en octobre 1991 sur Atari ST et Amiga. Il est, bien entendu, jouable à deux.

Pitfighter

Tout comme la version arcade, Pitfighter, version micro-ordinateur utilise des images numérisées. Sauvage, ce jeu d'action, où les combats ne sont régit par aucune règle et où la brutalité est récompensée ! Vous choisissez votre combattant parmi trois champions ayant chacun une spécialité propre, le kick boxing, le karaté et le catch. Votre but : battre tous vos adversaires avant de rencontrer Ultimate Warrior, le plus moche de tous. L'option deux joueurs sera disponible. Sortie prévue en novembre 1991 sur PC, Amiga et Atari ST.

Eye Of The Beholder

Il est plus grand, plus beau que Eye Of The Beholder I ! Legend Of Dark Moon (Eye Of The beholder II) sera probablement l'un des plus gros titres de cette fin d'année dans son genre. cette fois-ci, le danger vient d'un temple, repaire d'une armée de monstres. qui est leur meneur ? Pourquoi menace-t-il la cité de Waterdeep ? A vous de dévoiler ce mystère qui plane sur les Forgottens Realms. Un jeu SSI/TSR en 256 couleurs sur PC et 32 couleurs sur Amiga.

Les premiers produits SSI/TSR utilisaient des systèmes de jeu relativement classiques jusqu'au jour où, pour le plus grand bonheur des joueurs, Eye Of The Beholder est arrivé. "Ils" avaient enfin adopté le meilleur des systèmes de jeu ! Et le résultat ne s'est pas fait attendre, les exemplaires de Eye Of The Beholder se sont vendus comme des petits pains dans le monde. Rendez-vous compte, un jeu bénéficiant d'un scénario TSR avec toutes les règles et les monstres d'Advanced Dungeons and Dragons et une réalisation à la Dungeon Master ! Difficile de résister à pareil pedigree !

Ceci dit, Eye Of The Beholder a un gros défaut : sa courte durée de vie. Les joueurs expérimentés le finissent en deux jours (si ce n'est moins). C'est la première remarque que j'ai faite en voyant la démo de Eye Of The Beholder 2: The Legend Of Dark Moon. Ce à quoi les responsables d'US Gold m'ont rétorqué que Eye Of The Beholder 2 sera nettement plus étoffé et plus grand que le premier. On ne demande que ça !

Eye Of The Beholder 2
Eye Of The Beholder 2

Le scénario de Eye Of The Beholder 2 place les héros dans une fabuleuse aventure qui a pour cadre le monde légendaire des Forgotten Realms. Un groupe d'aventuriers (le vôtre) sont envoyés en mission par Khelban Blackstaff, un puissant mage qui remplit les fonctions de conseiller auprès des Seigneurs de Waterdeep. Vous devez vous rendre au nord de la cité de Waterdeep, où il se passe des événements surnaturels. Selon des informateurs, des entités maléfiques sévissent dans cette région et se déplacent en direction de Waterdeep. Une fois sur place, nos héros découvre au coeur d'une forêt un édifice qui n'est répertorié sur aucune carte. Il s'agit de Dark Moon, un immense temple flanqué de trois tours massives. Un temple d'une telle taille qui ne figure sur aucune carte laisse nos hommes un peu perplexes et surtout très curieux. Ils décident d'investir le temple afin d'en découvrir tout éventuel secret.

A l'intérieur, les quatre explorateurs découvrent avec une pointe d'anxiété qu'ils n'auraient peut-être pas dû se lancer aussi légèrement dans une telle entreprise. Toutes leurs précédentes aventures ne les avaient jamais opposé à une telle armée de monstres et d'humains. Entouré par des légions ennemies, ils n'ont qu'une solution : se battre et se tailler, à travers les hordes de monstres, un chemin pour accéder au coeur du donjon. Les rencontres n'aboutissent pas systématiquement à des combats. Vous pouvez tenter de converser avec des personnages du donjon sans, toutefois, ne jamais oublier que ce sont des êtres corrompus.

Eye Of The Beholder 2 se divise en cinq grandes parties à explorer : la forêt, les catacombes, le temple et successivement les trois tours. Le jeu démarre alors que votre groupe se trouve dans la forêt. Eh oui, une partie de l'aventure se passe bien à l'extérieur du donjon. C'est une des nouveautés qu'apporte le jeu. On se rend très rapidement compte que le jeu n'est pas uniquement axé sur les combats et la découverte d'objets (bien que cette dernière soit importante). Vous avez intérêt à nouer le dialogue chaque fois que cela est possible car certains personnages vous aideront efficacement. Le glanage de renseignements se fait également en écoutant discrètement certaines conversations. Pour cela, il faut être au bon endroit et au bon moment.

Pour rendre Eye Of The Beholder 2 encore plus intéressant que le précédent épisode, les auteurs ont créé une plus grande variété de personnages avec lesquels vous pouvez converser. Les monstres également sont plus nombreux (il y a plein de petits nouveaux) et se battent mieux. Ceux qui aiment les dragons, les salamandres et autres bestioles du même genre seront comblés ! De leur côté, les aventuriers disposent de pas mal d'atouts. Tout d'abord, ils sont tous, quelque soit leur profession, d'un niveau très élevé. Ensuite, ils utilisent des nouveaux sorts et des armes plus puissantes. A la différence du premier Eye Of The Beholder, il y a plus de mystères à dévoiler et plus de passages secrets à découvrir. C'est pour cette raison que les auteurs estiment sa durée de vie à 40 heures de jeu pour les joueurs confirmés et 100 heures pour les amateurs. Pour vous donner une idée, les joueurs experts terminent Dungeon Master en 40 heures.

A l'écran, on retrouve la simplicité du système de jeu de Eye Of The Beholder. Les quatre personnages sont représentés avec la traditionnelle barre de "hit points" (points de vie) et les armes qu'ils tiennent en main. Ensuite, vous avez le pavé sur lequel clique le joueur pour se déplacer dans le donjon et une boussole. Bref, il n'y a que le strict nécessaire. Bien entendu, des écrans secondaires vous permettent de gérer l'équipement et les sorts de votre équipe.

Les graphismes ont somptueux sur PC (en 256 couleurs) et animés. Magnifique ! Un effort a été visiblement fait en ce qui concerne la variété des décors. J'ai également apprécié les gros plans sur les visages des personnages avec lesquels on converse. Pour finir, j'ajouterai que Eye Of The Beholder 2 est en temps réel, comme Dungeon Master et Black Crypt. C'est certainement l'élément-clé qui insuffle au jeu une pointe de réalisme. Ah ! J'en connais qui vont avoir les jetons rien qu'à l'idée de pénétrer dans une nouvelle pièce du donjon en se disant "Y a-t-il un ou des monstres ? Vais-je être attaqué par derrière ou sur les flancs ?". A ceux-là, je conseille l'utilisation d'un Ranger dans votre équipe. Il détecte ou perçoit les dangers (pas toujours, hélas). Avouez qu'il y a peu de jeux capables de mettre un joueur dans un tel état de stress !

Pour l'instant, le jeu est en bonne voie de finition sur PC. La version finale ne comportera pas certains graphismes jugés trop violents ou trop dénudés par SSI. Les Américains sont très pointilleux sur ces chapitres, dommage. Voilà, vous en savez autant que moi sur Eye Of The Beholder 2. Il sera probablement, avec Black Crypt, le jeu ou'il faut se procurer toutes affaires cessantes. Attendez tout de même le version finale (on ne sait jamais) qui sort en novembre 1991 sur PC et en janvier 1992 sur Amiga (en 32 couleurs). Ah ! J'oubliais, le jeu est entièrement gérable à la souris. La version Amiga nécessitera 1 Mo de mémoire. Allez, je vous laisse, je vais assiéger les locaux de SSI avec un bazooka ! Personne ne sortira avant que j'obtienne une version finale de Eye Of The Beholder 2 et gare à eux si le jeu est décevant !

Formula One Grand Prix

La première fois que nous vous avons présenté Formula One Grand Prix, il était encore à un stade peu avancé. Considéré comme un des gros titres de MicroProse pour cette fin d'année, Formula One Grand Prix était l'attraction n°1 au stand de cette société. Au vu de la version la plus récente que nous ayons pu voir, cette simulation de course de F1 se présente bien. Programmé en 3D par Geoff Crammond (auteur de The Sentinel et Stunt Car Racer), Formula One Grand Prix vous propose de participer aux plus grandes courses de F1 dans le monde.

A chaque départ, 26 voitures vont se disputer la victoire et ce, sur 16 circuits internationaux. On retrouve des circuits célèbres tels que Magny Cours (France), Silverstone (GB), Hockenheim (RFA), Monza (Italie), Monaco et Interlago (Brésil). Précisons que tous les circuits présents dans le jeu sont des fidèles reproductions des originaux. De même, les écuries participantes porteront des labels prestigieux comme Williams, McLaren, Ferrari, Ligier, etc.

Formula One Grand Prix
FormulaOne Grand Prix

Véritable simulation, FormulaOne Grand Prix vous confrontera aux problèmes de pilotage d'une F1, consommation d'essence, usure des pneus, intempéries, etc. A tout moment de la course, vous serez en contact radio avec votre équipe de l'arrêt ravitaillement. Des systèmes électroniques placés en divers endroits de la voiture peuvent détecter toutes les anomalies et vous prévenir ou vous recommander un arrêt ravitaillement. Par exemple, vos ingénieurs peuvent constater que votre conduite consomme trop de kérosène. Chaque bolide possède ses propres caractéristiques et performances, ces données sont basées sur celles des vrais bolides de la saison 1990-1991.

Trois modes de jeu sont au menu : l'option entraînement, l'option course sur un circuit de votre choix ou le championnat du monde. Vous devrez lutter pour obtenir la position de tête, gagner les courses ou, au moins, vous placer pour marquer des points pour le titre de champion du monde. Sortie prévue en novembre 1991 sur Atari ST, Amiga et PC.

Civilization

Ça fait des mois que nous attendons ce logiciel qui sera probablement aussi prenant que Sim City, Sim Earth et Railroad Tycoon. Une partie de Civilization commence quatre mille ans avant Jésus-Christ. Le joueur doit développer une civilisation entière à partir d'une petite tribu de nomades. Au fur et à mesure que votre peuple se développe, vous envoyez des petits groupes d'explorateurs afin de découvrir d'autres peuples, territoires et commerces. Votre succès dépend de votre aptitude à traiter les problèmes économiques, politiques et militaires. L'objectif du jeu survivre le plus de temps possible (6000 ans au maximum). Sortie prévue sur PC cet automne et sur d'autres formats.

Advance Tactical Air Command

Scénario d'anticipation pour cette simulation de vol/stratégie. Dans un futur proche, les caïds de la drogue colombienne deviennent si puissants que la violence et la corruption sont devenues monnaie courante dans toutes les plus grandes villes du monde. Le gouvernement des États-Unis vous nomme à la tête d'une brigade d'intervention rapide. Deux cent cinquante agents secrets travaillent sous votre commandement et vous disposez de quatre chasseurs/bombardier (F-22), de deux hélicoptères et d'une base secrète en Colombie. Votre tâche consiste à démanteler le cartel de la drogue constitué par cinq caïds. Un jeu en 3D qui allie le plaisir d'une simulation de vol et d'une aventure/stratégie. Sortie prévue sur PC, Amiga et Atari ST début 1992.

RoboCop 3

Après Terminator 2, RoboCop 3 sera vraisemblablement le prochain film qui va faire bouger les foules ! Et si ce dernier est aussi fort que Terminator 2 (j'ai eu la chance de le voir), je réserve dès maintenant une place pour la projection du film (en avant-première, évidemment) car croyez-moi, ça va certainement déménager ! Pour notre plus grand plaisir, l'homme-robot sera également sur nos petits écrans dans un jeu qui, lui aussi, fera probablement un tabac à sa sortie.

Robocop 3, le jeu, est programmé par Digital Image Design à qui l'on doit F29 Retaliator. Doté de graphismes en 3D, RoboCop 3 s'inspire librement du scénario du film. Le jeu se divise deux parties : la partie aventure et la partie arcade. Le jeu d'aventure, qui suit grossièrement le scénario du film, comporte d'importantes séquences d'arcade. La partie se déroule comme une histoire en plusieurs actes, où le joueur n'intervient que pendant les séquences d'arcade, Selon les choix du joueur, l'aventure prend des tournures diverses. Au début du jeu, le joueur apprend que l'OCP (Omni Consumer Product), la société créatrice et propriétaire de RoboCop, vient d'être achetée par des Japonais. La puissante Kanemitsu Corporation.

RoboCop 3
RoboCop 3

La ville de Detroit connaît une recrudescence de la délinquance. L'OCP décide de poursuivre le projet de leurs prédécesseurs, la construction d'une nouvelle ville nommée Delta City. Afin de minimiser leurs frais d'entretien qui leur coûtent des millions, l'OCP entreprend de "nettoyer" la partie la plus ancienne de Detroit en expulsant ses habitants. Mais les méthodes des sbires (des mercenaires, les Rehabilitation Officers) de l'OCP sont expéditives et très violentes. Les habitants s'organisent et se défendent avec les moyens dont ils disposent. Tout au long de la partie, RoboCop aura le choix entre poursuivre la campagne de l'OCP et combattre les résistants ou se joindre à eux. Dans ce cas RoboCop devient l'ennemi public numéro un et devra, à un certain moment du jeu, affronter le nouveau robot de l'OCP : le ninja Otomo.

La partie arcade reprend les différentes séquences d'action de la partie aventure. Mais ici, chaque séquence est considérée comme un jeu à part entière que le joueur peut pratiquer à sa guise. La première séquence vous place au volant d'une voiture de police et vous avez pour mission d'appréhender des voleurs de voitures. Vous évoluez dans les rues de la ville de Detroit, le tout servi par des graphismes vectoriels. La deuxième séquence est un combat de rue où RoboCop doit neutraliser des punks. La troisième partie confronte RoboCop à l'épineux problème d'une prise d'otages. Vous avez pour mission de sauver les otages et éliminer les terroristes.

La quatrième séquence est, sans aucun doute. la plus spectaculaire ! RoboCop, équipé d'une sorte de jetpack (gyropack) et d'un bras-canon, vole comme Superman et affronte des blindés ! Le système de jeu vous autorise des angles de vue variés (à travers les yeux de Robocop ou caméras baladeuses). L'avant-dernière section vous oppose dans un combat singulier à Otomo le robo-ninja. Et si vous aimez vous en mettre plein la tronche avec un copain par combattants interposés, la sixième séquence vous conviendra. Chaque joueur contrôle un robot-ninja Otomo et doit "descendre" son adversaire. RoboCop 3 est graphiquement impressionnant et l'utilisation de la 3D lui donne un cachet particulier. Sortie en décembre 1991 sur Atari ST et Amiga. Une version PC est prévue.

WWF Les Superstars Du Catch

Ça y est ! Les gros plein-de-soupe et les montagnes de muscles du catch débarquent sur Atari ST et Amiga. Vous allez enfin pouvoir distribuer des manchettes et placer des clés sur les articulations de vos adversaires. Le joueur pourra contrôler des stars telles que Hulk Hogan ou le British Bulldog. Chaque catcheur possède ses propres coups et la même allure que vos idoles des Superstars du Catch. On retrouve toutes les séquences qui font le succès de l'émission télé. Combats, grimaces, vols planés par-dessus le ring et distribution de pruneaux en dehors du ring. Jouable en solo ou à deux, WWF promet des moments de fou rires et de défoulement ! Sortie prévue cet hiver.

Smash TV

Cette borne d'arcade qui a été la n°1 aux États-Unis en 1990 vient d'être adaptée sur micro-ordinateur. Smash TV est un jeu télévisé futuriste où les candidats participent pour y gagner une immense fortune ou... y laisser leurs vies. Equipé d'armes très sophistiquées, vous pénétrez dans une arène où des monstres vous attendent pour des combats "au finish". Vos ennemis surgissent de partout, par vagues et tentent de vous descendre.

Ici, il ne s'agit pas d'attaquer mais de survivre ! Parmi vos armes se comptent des grenades, des bombes à retardement et des canons à tirs multidirectionnels. Cinquante niveaux sont à sécuriser dans Smash TV qui est jouable en solo ou à deux. Sortie prévue vers la fin de cette année sur Amiga (en 32 couleurs) et Atari ST sous le label Ocean.

Hudson Hawk

Les bandits de grande classe ont toujours fasciné le public. Les producteurs de films l'ont très bien compris puisque le cinéma nous fait régulièrement vivre les exploits de ses "héros". Les titres les plus connus sont Arsène Lupin, Le Gentleman de Londres (avec Warren Beatty), L'affaire Thomas Crown (Steve McQueen) et Robin Des Bois (Errol Flynn, Kevin Costner). Bruce Willis rejoint cette prestigieuse liste en personnifiant un nouveau gentleman cambrioleur : Hudson Hawk ! C'est le meilleur cambrioleur du monde ! Et c'est également le bandit le plus fou de la planète.

Hudson Hawk
Hudson Hawk

Lassé par les "casses" classiques, Hudson n'a rien trouvé de mieux que de se lancer dans une entreprise quasi-impossible : cambrioler l'inaccessible trésor du Vatican. Sur micro-ordinateur, Hudson Hawk (le jeu) suit assez fidèlement le déroulement du film et prend la forme d'un jeu d'aventure/arcade. Trois immenses niveaux vous attendent avec des alarmes à déjouer, des combinaisons de coffres-forts à trouver et des coups de poings à distribuer. Magistralement réalisé, Hudson Hawk étonne par le comique des situations, le beau "coup de crayon" des graphistes et l'excellente animation du jeu. En outre, j'ai pu vérifier l'extrême maniabilité du jeu qui, alliée à l'animation, donne un rythme élevé au jeu. Sortie prévue sur Amiga et Atari ST en novembre 1991 (label Ocean).

KGB

Tandis que le KGB, le vrai, est en passe d'être aussi radicalement réformé que le fût la vie de 17 millions de personnes après un mois d'octobre plein de promesses jamais tenues, KGB, logiciel capital, s'apprête à faire une entrée remarquée. Je ne sais pas si on en parlera encore dans 70 ans mais puisqu'on évoque la révolution, sachez que ce jeu édité par Virgin en est une, de révolution, justement.

Passons sur le scénario, à tel point complexe que tous les numéros de Joystick depuis sa création ne suffiraient pas à le contenir. Sachez seulement que vous allez incarner dans ce jeu un lieutenant du septième bureau, une branche du KGB chargée de surveiller les étrangers résidents en URSS et les Russes étant en contact avec eux. Très vite, vous serez confronté à différents problèmes et devrez naviguer en eau trouble afin, entre autres, de déjouer les plans d'un groupuscule stalinien projetant d'assassiner Gorbatchev.

KGB
KGB

Naturellement, pour que ce type de jeu soit intéressant, il faut que l'ambiance soit particulièrement bien rendue. Virgin a réussi ce tour de force puisque KGB permet au joueur de rencontrer des dizaines de personnages ayant chacun une personnalité, des motivations, des façons d'agir qui leurs sont propres. Les mondes virtuels dont on nous rebat les oreilles depuis des mois s'attachent au monde "physique" ; KGB, va plus loin et affine le concept à tel point qu'on peut parler de sentiments virtuels.

Ne croyez pas cependant que le jeu se résume à cette simple prouesse. Le graphisme 256 couleurs sur PC (32 sur Amiga) bénéficiant d'une technique de programmation extraordinaire, va permettre au joueur d'agir avec son environnement. Chaque écran est constitué en réalité d'une infinité d'objets auxquels sont assignées des actions accessibles sur plusieurs niveaux. Par exemple, on pénètre dans une pièce occupée par un homme et une femme en train de travailler. Au premier niveau (comme dans la réalité) on peut seulement interagir avec l'environnement immédiat : questionner, donner un ordre, attaquer, etc. Si l'on choisit de demander quelque chose, on passe alors au niveau suivant de l'arborescence qui offre de nouvelles options découlant de l'action précédente. Intérêt : le jeu est très simple à manier puisque les actions possibles sont écrites sous forme d'ordres mais du fait de l'arborescence faisant apparaître les possibilités seulement lorsque le joueur a mis le personnage sur la voie, on progresse comme dans la réalité en "réajustant" à chaque fois les ordres. De même, les dialogues disposent d'arbres permettant d'avancer dans la discussion par l'emploi de phrases successives (principe de la maïeutique).

Dès que le jeu commence, le logiciel inscrit dans une fenêtre ce que fait le joueur. Il ne s'agit pas ici d'une stupide liste énumérant les ordres et leurs conséquences (vous voyez une porte ronde et verte, vous allez à l'est, etc.) mais d'un véritable roman. A tout moment, il est possible de relire l'aventure depuis le début et une option permet même d'imprimer le résultat. On connaissait les livres à jouer, voilà le premier jeu qui génère un livre.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]