Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 16 avril 2021 - 09:11  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Pubs pour matériels
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de The Blues Brothers
(Article écrit par Seb et extrait de Joystick - octobre 1991)


J'ai besoin de vous, de vous de vous et de vous, pour aider Titus et les Blues Brothers dans ce jeu de plates-formes pour deux joueurs.

Blues Brothers

Jake et Elwood jouent en concert ce soir. Cette date est prévue depuis longtemps dans leurs petites têtes, et ils ont bien l'intention de donner une immense fête qui durera toute la nuit. Seulement, des imprévus viennent se dresser devant les deux musiciens : le shériff vient de leur indiquer fort aimablement, avec les dents serrées et en hurlant, qu'ils avaient intérêt à quitter la ville au plus vite, et que les bons citoyens de cette bourgade n'avaient nullement l'intention d'entendre leurs explosions de décibels. D'autre part, et c'est encore plus radical, on vient de leur dérober tout leur matos de musique. Il n'y a plus qu'une chose à faire, parcourir toute la ville à la recherche des différents objets qui vous sont nécessaires, pour faire le concert quand même, malgré l'interdiction.

Voilà que l'écran de présentation s'affiche, et que la musique entonne son hymne au rock'n'roll. C'est là que vous entrez en scène, Ooooh, bien sûr, vous n'êtes ni Jake, ni Elwood, mais sans vous, les deux compères ne pourront rien faire, vous détenez la manette. Après un écran qui vous permet de choisir de jouer à un ou à deux, et avec lequel des deux personnages, Jake ou Elwood, vous faites face à un écran représentant une partie de la ville où vous évoluerez. Il y a cinq bâtiments, qui symbolisent chacun un niveau du jeu.

Blues Brothers

Au départ, vous débutez dans un centre commercial. Dans chaque niveau, vous devrez retrouver un objet qui vous sera utile pour le concert, ainsi, au centre commercial, vous devrez trouver une guitare. De nombreux ennemis se déplacent un peu partout, et viennent vous chercher des embrouilles. Chaque joueur dispose de trois vies au départ, chaque vie étant représentée par un coeur d'énergie, décomposable en trois parties. Si un ennemi vous touche, ou vous tire dessus, vous perdez une partie d'un coeur. Vous n'êtes pas armé, mais pour vous débarrasser de vos ennemis, vous pouvez ramasser des caisses, vous déplacer en les portant à bout de bras, et les lancer sur eux. Attention, les tableaux sont étudiés pour qu'il n'y ait quasiment qu'une caisse pour un ennemi, pas de gaspillage.

Il y a plusieurs choses à faire dans chaque niveau. D'une part vous devez retrouver un objet planqué quelque part, mais ensuite, vous devez trouver la sortie, symbolisée par un petit drapeau, et ce n'est pas toujours évident. En plus, pour agrémenter le tout, des disques traînent un peu partout, et notamment dans des salles cachées, vous pouvez les ramasser, et quand vous en avez 100, votre coeur d'énergie se régénère d'un tiers. Certains disques sont cassés, et vous retirent des disques de votre total.

Blues Brothers

De temps en temps, vous trouverez des points d'interrogation, ils peuvent vous donner des points si vous les ramassez, vous en retirer, ou vous immobiliser pendant quelques secondes, forçant votre personnage à danser sur place. Beaucoup plus rares, les coeurs qui augmentent votre énergie, ou le chapeau et les lunettes noires qui donnent une vie supplémentaire. D'autres objets sont plus courants, et purement utilitaires : les ballons, votre personnage s'accroche à eux et s'envole dans les airs ; les parapluies qui permettent de se déplacer dans les airs, en tombant plus lentement, et en dirigeant mieux sa trajectoire.

Sachez aussi que vous trouverez de nombreux ennemis tout au long des cinq niveaux du jeu, et tous sont plutôt folkloriques. Le rocker à la banane vous matraque, le rapper vous balance de la bombe de peinture, le paysan vous plante avec sa fourche, le flic vous tire dessus ; bref, des tonnes d'ennemis tous là pour vous empêcher de progresser.

Blues Brothers

Dernière chose, et pas la moins intéressante, il est possible de jouer à deux, en même temps, sur le même écran. Si l'un des joueurs sort de l'écran, sans l'autre, il peut continuer à se déplacer, à l'aveuglette, ou attendre, et la pression d'une touche spéciale sur le clavier permet de centrer l'action sur l'un ou l'autre des Blues Brothers. Il est ainsi possible de passer des endroits difficiles en se relayant, en s'entraidant.

Au niveau technique, ça commence tout de suite très bien, avec la musique de présentation. Par la suite, tout au long du jeu, vous aurez le loisir d'écouter et d'apprécier les quatre musiques différentes tout droit tirées du film. Elles sont vraiment excellentes. Le reste est un jeu de plates-formes de bon niveau, avec des graphismes clairs, mignons, très colorés, et des niveaux variés et pas trop faciles. Les animations des personnages sont vraiment bien faites, amusantes, surtout celles des deux héros du jeu. The Blues Brothers est un excellent jeu de plates-formes, Titus signe là un grand titre, sans doute le plus grand de son histoire.

Nom : The Blues Brothers.
Éditeur : Titus.
Genre : jeu de plates-formes.
Date : 1991.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 7,5/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]